Revenir à la rubrique : Faits divers

Une cagnotte en ligne pour rapatrier le corps d’un Réunionnais décédé en métropole

Lewis Faconnier, originaire de La Rivière St-Louis, est décédé à l’âge de 40 ans le jour de Noël tragiquement à Bordeaux où il était installé depuis plusieurs années. Sa famille et ses proches se mobilisent pour rapatrier son corps « afin que celui-ci puisse reposer en paix auprès de ses parents ». Un rapatriement et des obsèques […]

Ecrit par N.P – le dimanche 30 décembre 2018 à 10H54

Lewis Faconnier, originaire de La Rivière St-Louis, est décédé à l’âge de 40 ans le jour de Noël tragiquement à Bordeaux où il était installé depuis plusieurs années.

Sa famille et ses proches se mobilisent pour rapatrier son corps « afin que celui-ci puisse reposer en paix auprès de ses parents ». Un rapatriement et des obsèques qui ont un coût, environ 7 000 euros. Une cagnotte a ainsi été créée sur une plateforme de financement participatif. 

L’aide à la continuité funéraire s’avère insuffisante. La famille compte sur la générosité de chacun pour les aider, « peu importe le montant, tous les dons sont les bienvenus ».

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Sniffy : Une poudre blanche énergisante à inhaler par le nez inquiète

Encore peu connue du grand public, Sniffy, poudre blanche énergisante, vient de débarquer sur le marché dans l’Hexagone, mais fait déjà l’objet de controverses et pourrait bientôt être interdite par la loi. Cette poudre blanche, qui s’inhale par le nez, suscite l’indignation des spécialistes de l’addictologie, qui y voient une incitation à consommer de la cocaïne.