Revenir à la rubrique : Faits divers

Trompée durant 6 ans, une femme de 48 ans mise en examen pour tentative de meurtre

20 ans en couple, un enfant en commun mais également trompée durant 6 ans. Cette mère de famille a été mise en examen pour tentative de meurtre. Elle n’a pas supporté la séparation avec celui qui a partagé sa vie durant de nombreuses années et a tenté de le poignarder avec un couteau à deux reprises.

Ecrit par PB – le vendredi 07 janvier 2022 à 19H10

Mercredi dernier, cette quadragénaire, mère de deux grands enfants, fait venir son ex-conjoint à leur domicile à la Petite-Ile en prétextant que la vitre arrière de son véhicule est cassée. Elle se jette alors sur lui, lui mord le cou et sort un couteau. L’homme, sportif, parvient à la maitriser une première fois. Elle tente à nouveau de la poignarder dehors mais encore une fois il parvient à la désarmer. Ce sont les voisins qui donneront l’alerte. 

Après deux jours passés en garde à vue, la mise en cause a été, ce vendredi, mise en examen pour tentative de meurtre. Il y a quelques semaines, elle a appris que le père de sa dernière fille avec qui elle est en couple depuis 20 ans, mène une double vie depuis 6 ans.

Elle est placée en détention provisoire

Malgré les tentatives pour se remettre ensemble, la séparation est inévitable. Il la quitte définitivement pour sa maîtresse. Une situation que la quadragénaire n’accepte pas au point de passer à l’acte avec « détermination » et après « rumination », note le parquet qui n’a pas retenu la préméditation.

Face aux actes et aux circonstances, le ministère public demande en revanche le placement en détention provisoire en attendant que les investigations éclairent notamment sur le profil de la mise en examen. Trois jours plus tôt, elle avait tenté de mettre le feu à la maison pour le récupérer. 

Eprouvée par la garde à vue, la mère de famille implore le juge de la détention et des libertés de la « laisser voir sa famille », assurant qu’elle avait bien « retenu la leçon ». 

Malgré la défense de Me Lucie Kerachni plaidant pour un contrôle judiciaire renforcé, la mise en cause a été écrouée à la prison de Domenjod. Une décision motivée notamment par le risque de renouvellement de l’infraction d’autant que des menaces de mort ont été prononcées. 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Agression sexuelle sur mineur : Un multirécidiviste condamné à 14 ans de prison par le tribunal correctionnel

Des faits d’une particulière gravité étaient jugés ce vendredi devant le tribunal judiciaire de Saint-Denis dans le cadre d’une comparution à délai différé. Un homme né en 1970 avait à répondre d’agression sexuelle sur une enfant de 9 ans. Connu de la justice pour des faits similaires, il a déjà écopé de 26 ans de prison dont 12 pour des faits de viol sur mineur.

Disparition inquiétante à Saint-Paul : Un homme de 74 ans introuvable

La gendarmerie a ouvert une enquête pour la disparition inquiétante d’une personne majeure. Il s’agit de Jean Georges Gamin, 74 ans, qui n’a plus donné signe de vie depuis mercredi. Il avait quitté le domicile de sa sœur à la Possession pour se rendre en bus à la maison de la justice et du droit de La Saline les Hauts. Toute personne ayant des informations est priée de contacter la gendarmerie de Plateau Caillou au 02.62.93.75.42 ou hors des heures ouvrées, le 17.

Domenjod : L’ex-détenu qui avait agressé un surveillant retourne en prison

Amjad G. s’en était pris à un agent de la prison de Domenjod le 17 juillet dernier alors qu’il venait d’être jugé pour des faits d’exhibition sexuelle. Relâché après sa détention provisoire, il a été arrêté pour répondre cette fois des faits de violence sur l’agent pénitentiaire. Une information Zinfos974.