Revenir à la rubrique : Santé

Être enceinte ne fait pas arrêter de fumer

En cette journée mondiale sans tabac, l'association des Droits des non fumeurs a mené une étude sur la consommation de tabac chez les femmes enceintes. Elle met à mal certaines idées reçues sur le fait que les futures mamans s'arrêteraient davantage de fumer dès lors que leur grossesse est annoncée.

Ecrit par Ludovic Grondin – le mardi 31 mai 2011 à 10H38


Plus d’un tiers des femmes fume en début de grossesse. La réalité des chiffres est implacable et révèle en ce 31 mai, journée mondiale sans tabac, que beaucoup de travail d’information reste à faire.

36% des femmes débutent ainsi une grossesse en fumant quotidiennement. Et si « une très grande majorité ont tenté d’arrêter », 73% l’ont fait seules, sans aucun accompagnement, « d’où un taux d’échec important », souligne une étude de l’association Droits des non fumeurs (DNF).

Pire, 22% des femmes continuaient à fumer au cours du dernier trimestre de la grossesse. En revanche, les trois-quarts affirment avoir réduit leur consommation, en général divisée par deux.

« Arrêter de fumer crée du stress »

L’association Droits des non fumeurs pointe là une des « fausses idées » qui continuent à être colportées sur le tabagisme et la grossesse, « y compris dans le milieu médical », à savoir qu’un arrêt brutal du tabac créerait trop de stress pour le foetus.

Une diminution du nombre de cigarettes fumées ne suffit pas, la femme compensant souvent ce changement de rythme en « tirant » plus sur chaque cigarette. Le tabac multiplie par deux le risque de fausse-couche, rappelle l’association DNF. Il augmente aussi le risque de grossesse extra-utérine.

Autre risque, souvent méconnu des femmes, le tabac a un impact négatif sur la fertilité : les fumeuses mettent deux fois plus de temps à être enceintes. Pour l’enfant, les principaux risques sont la naissance prématurée, le petit poids à la naissance, et une plus grande sensibilité aux infections respiratoires (bronchite, bronchiolite, otite…).

L’enquête de l’association montre malgré tout qu’un tiers des futures mamans fumeuses font état d’un sentiment de culpabilité, ce qui révèle un début de conscience de la dangerosité de la cigarette.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Réunion face au cancer : Une étude révèle des disparités de survie avec l’Hexagone

La première étude sur la survie des personnes atteintes de cancer à La Réunion entre 2008 et 2018 révèle des disparités significatives de survie entre les différents cancers, mais également entre La Réunion et la France hexagonale. Cette étude met en lumière l’impact de facteurs socio-économiques sur les causes de la maladie et la nécessité d’adapter les stratégies de lutte contre le cancer au contexte local.

Épidémie de Leptospirose : Circulation à un niveau élevé

Santé Publique France océan Indien fait le point sur les circulations virales en cours à La Réunion. L’épidémie de Leptospirose a atteint un niveau plus élevé que les années précédentes. Une personne diagnostiquée est décédée, mais les autorités ne peuvent pas confirmer un lien entre le décès et la maladie bactérienne.

Un quart des élèves réunionnais de 6e sont en surcharge pondérale

À l’occasion de la Journée mondiale de l’obésité le 4 mars prochain, L’ARS et l’académie de La Réunion ont mené une étude conjointe sur la corpulence des enfants en classe de 6ᵉ. Sur 1.700 élèves, presque un quart d’entre eux sont déjà concernés par le surpoids.