Revenir à la rubrique : Faits divers

Tampon: Elle blesse sa compagne à coup de bris de miroir

Le conflit entre les deux jeunes femmes aurait pu tourner au drame.  Les faits se sont produits dimanche au domicile du couple, un squat qu’elles occupent au Tampon. Une d’elle constate qu’à son réveil sa carte bancaire a disparu et accuse sa compagne.  Alors qu’elle lui assène une gifle, l’autre s’empare d’un morceau de miroir […]

Ecrit par N.P – le mercredi 12 décembre 2018 à 08H43

Le conflit entre les deux jeunes femmes aurait pu tourner au drame.  Les faits se sont produits dimanche au domicile du couple, un squat qu’elles occupent au Tampon. Une d’elle constate qu’à son réveil sa carte bancaire a disparu et accuse sa compagne. 

Alors qu’elle lui assène une gifle, l’autre s’empare d’un morceau de miroir brisé et entaille la cuisse de la jeune femme âgée de 22 ans. Un deuxième coup sera porté au niveau de l’abdomen, précise le Quotidien.
 
Des blessures superficielles, la victime est sortie de l’hôpital lundi. Placée en garde à vue, la mise en cause de 31 ans a reconnu les faits et sera jugée en juin prochain.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Korbey d’or : L’entreprise mise KO par les malversations de son dirigeant et de ses proches

Nouvelle comparution en correctionnelle pour Sergio Toinette, l’ancien dirigeant de Korbey d’Or, pour abus de biens sociaux, corruption et blanchiment. Six de ses proches sont également poursuivis dans cette affaire d’infractions économiques et financières dont le montant des détournements et des tours de passe-passe entre la société de services à la personne et ses satellites fait tourner la tête. Petit exemple d’un florilège, les 457.000 euros d’espèces qui se sont volatilisées pour se retrouver sur le compte des dirigeants via une porteuse d’enveloppes.