Revenir à la rubrique : International

Scandale en Australie : Une Réunionnaise effectue un striptease sur une montagne sacrée

Une vidéo qui circule sur le net, montre une jeune Réunionnaise, Alizée S., qui effectue un striptease au sommet de l'Ayers Rock, une montagne sacrée en Australie. Ce striptease a provoqué l'indignation de la communauté aborigène contre celle qui a osé profaner un site sacré pour leur culture.

Ecrit par Julien Delarue – le samedi 17 juillet 2010 à 13H53


Alizée S. une jeune réunionnaise de 25 ans, a provoqué la colère et l’indignation de la communauté aborigène après avoir effectué un striptease au sommet du rocher le plus célèbre et sacré d’Australie, l’Ayers Rock.

La vidéo qui circule sur le net, montre Alizée S. escalader l’Ayers Rock, jusqu’à son sommet, en sac à dos. Arrivée au sommet, le striptease commence pour se retrouver au final en monokini blanc, bottes blanches et chapeau de cowboy. Après cette performance filmée, la communauté aborigène a été mise au courant et a prié la jeune réunionnaise de quitter son territoire.

Aucun respect de la culture aborigène.

Pour David Ross, directeur du Central Land Council (conseil qui représente et défend les aborigènes et leur culture) « trop de personnes viennent sur l’Ayers Rock pour, soit disant, poursuivre des activités de développement personnelles plus que discutables au détriment de la loi aborigène et de sa culture« .

Pour les autorités locales, la performance d’Alizés S. ne représente qu’un simple trouble à l’ordre public. Quant aux services d’immigration, ils se déclarent incompétents dans cette affaire et ne souhaitent pas commenter la demande du Central Land Council de vouloir expulser la jeune Réunionnaise de son territoire.

Alizée S estime de son côté dans une interview télévisée qu’elle n’a jamais voulu offenser le peuple aborigène à cause de son striptease. Elle dit même avoir voulu leur rendre hommage car, « à l’origine, les aborigènes vivaient nus et pour moi c’était une forme d’hommage« .

La jeune Réunionnaise n’a pas présenté ses excuses au peuple aborigène et veut, au contraire, continuer à honorer le peuple et la culture aborigène à travers d’autres formes d’actions.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

L’île Maurice va inaugurer la base militaire indienne d’Agaléga le 29 février

Dimensionnée et équipée pour accueillir des navires, des avions et probablement des sous-marins, la base militaire indienne construite sur l’île mauricienne d’Agaléga sera inaugurée le 29 février en présence de Pravind Jugnauth. Le premier ministre de l’île Maurice est pourtant raillé par la population pour avoir nié l’existence de cette enclave militaire indienne sur le territoire national.

Alamanda Polymers, laboratoire du succès de Willy Vayaboury aux Etats-Unis

Grâce à la mobilisation de sa famille à Saint-Pierre et le soutien financier de son associée américaine Joy Bowman, Willy Vayaboury s’est forgé au fil des années une solide réputation à Huntsville, Alabama, dans l’univers impitoyable de la recherche et de l’industrie pharmaceutique.

Les prix du cacao s’envolent, une forte inflation attendue à Pâques

Le prix du cacao a augmenté en l’espace de 18 mois. La tonne se négocie actuellement à 5 874 et 5 386 dollars sur les marchés de Londres et de New York. Cette augmentation représente un pic sans précédent depuis 50 ans. Nul doute qu’à l’approche des fêtes de Pâques, cette augmentation aura une conséquence en bout de chaine pour le consommateur.