Revenir à la rubrique : Sport Réunion

Run Ball/Match de gala : Victoire des All Stars contre l’équipe de Tony Parker

Dans un stade de l’Est plein à craquer, et dans une ambiance surchauffée, les basketteurs invités par le Run Ball 3 ont livré un match de gala spectaculaire. Deux équipes se sont affrontées : La Team TP (en rouge) de Tony Parker, le meneur de jeu des San Antonio Spurs, contre une équipe All Stars […]

Ecrit par zinfos974 – le samedi 29 juin 2013 à 23H26

Dans un stade de l’Est plein à craquer, et dans une ambiance surchauffée, les basketteurs invités par le Run Ball 3 ont livré un match de gala spectaculaire.

Deux équipes se sont affrontées : La Team TP (en rouge) de Tony Parker, le meneur de jeu des San Antonio Spurs, contre une équipe All Stars (en bleu) emmenée  par, Kévin Séraphin le joueur des Washington Wizards. Au terme d’un match agréable, ce sont les All Stars qui l’emportent, (96-87).

Il n’aura fallu qu’une minute et quarante secondes de jeu pour que les deux stars marquent chacun leur premier panier. Dès le premier quart temps, les All Stars prennnent l’avantage, 27 à 20. Kévin Séraphin se montre particulièrement en forme et tout en puissance, enchaîne les points  et les dunks. « TP », lui, délivre des passes, essaie de construire le jeu. A la mi-temps, l’écart se creuse encore un peu. La team Séraphin mène de 10 points, 36 à 46. Rien d’insurmontable malgré tout, se dit-on.

A la reprise, le scénario est le même : la « TP Team » se montre moins précise en shoot, alors que les All Stars livrent des contre-attaques assassines. Pendant le troisième quart temps, les All Stars parviennent à mener de 18 points d’avance. Un écart que les rouge ne parviendront pas à rattraper.

A l’issue du 3e quart temps, 13 points séparent les deux équipes (72-59). La TP Team parvient à réduire le score et lorsque Tony Parker marque son deuxième panier du match, à deux minutes de la fin, les rouge reviennent alors à 6 points. Le public donne de la voix.

Mais rien n(y fait, c’est l’équipe de Kévin Séraphin, auteur d’un excellent match avec 26 points au compteur, qui l’emporte (96-87). Mais à vrai dire, l’enjeu n’était pas tellement la victoire ou le score mais  bel et bien la promotion du basket. Et de ce point de vue, l’objectif de l’association Rêve de Sport, organisatrice du Run Ball, est largement réussi.

 

Run Ball/Match de gala : Victoire des All Stars contre l'équipe de Tony Parker

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Réunion s’apprête à accueillir la Flamme olympique

La Réunion se prépare à vivre un moment historique avec le Relais de la Flamme olympique le 12 juin prochain. Cyrille Melchior, président du Département de La Réunion, a dévoilé lors d’une conférence de presse les détails de cet événement exceptionnel, soulignant « l’importance » de ce Relais pour l’île.

Johanne Defay éliminée à Tahiti

Alors que les Jeux olympiques se rapprochent à grands pas, Johanne Defay a réalisé une contre-performance lors de la compétition du Tahiti Pro en se classant 9e. Néanmoins, la victoire de la Tahitienne Vahiné Fierro a un petit goût de Réunion, puisqu’elle est entraînée par Jérémy Florès.

Footballeurs péi pro : L’étrange saison qui a du mal à relier deux générations

Alors que la plupart des championnats européens se sont arrêtés le week-end dernier, l’heure du bilan a commencé pour tout le monde. Une saison assez particulière pour les footballeurs réunionnais qui n’est pas la plus faste en termes de présence sur les terrains professionnels de l’Hexagone. La faute, peut-être, à une jonction de générations qui met du temps à se faire. Néanmoins, entre le départ de Dimitri Payet au Brésil, le succès de Melvine Malard en Angleterre et une relève qui arrive, la saison a été riche en changements. Retour sur une année assez particulière pour les footballeurs réunionnais.