Revenir à la rubrique : Société

Risque Requins : La Région propose 4 projets, dont trois locaux, aux communes

Depuis plusieurs semaines, et notamment depuis la dernière attaque mortelle de requin, [survenue le 8 mai dernier]urlblank:http://www.zinfos974.com/Un-touriste-de-36-ans-perd-la-vie-apres-une-attaque-de-requin_a56550.html , la Région a fait part de son souhait de vouloir participer à la gestion du risque requin en finançant des projets « innovants, à caractère technologique et à faible impact environnemental ». Quatre projets, validés par l’Etat et la […]

Ecrit par zinfos974 – le jeudi 20 juin 2013 à 19H51

Depuis plusieurs semaines, et notamment depuis la dernière attaque mortelle de requin, [survenue le 8 mai dernier]urlblank:http://www.zinfos974.com/Un-touriste-de-36-ans-perd-la-vie-apres-une-attaque-de-requin_a56550.html , la Région a fait part de son souhait de vouloir participer à la gestion du risque requin en finançant des projets « innovants, à caractère technologique et à faible impact environnemental ».

Quatre projets, validés par l’Etat et la Région, ont donc été présentés aujourd’hui aux communes de Saint-Benoît, Saint-Joseph, Saint-Pierre, Saint-Leu et Saint-Paul, lors d’une réunion qui se tenait encore à 19h. Durant plus de quatre heures, les porteurs de projets se sont donc succédés afin de présenter leur « bébé » destiné à favoriser la réduction du risque requin.

« Il appartient aux communes d’accepter ou non ces dispositifs »

Au cours d’un point presse improvisé du fait de la longueur des discussions, Fabienne Couapel-Sauret a posé les enjeux de cette rencontre : « On est dans une phase d’expérimentation. La Région propose de financer en partie les projets. Nous avons choisi ces projets car ils peuvent être mis en oeuvre très rapidement. Il appartient aux communes d’accepter ou non ces dispositifs. Si l’un d’entre eux est accepté, un protocole d’expérimentation sera alors mis en place », souligne la vice-présidente de la Région chargé du dossier de réduction du risque requin. Autre avantage relevé, « des fonds européens pourraient être levés » pour soutenir ces projets.

L’aide de la Région allouée aux organismes publics ou privés (comprenant les associations, communes ou EPCI), est plafonnée à 250.000 euros pour l’année 2013. Alors quels sont les projets de réduction du risque requin qui ont retenu l’attention de la Région ?

Ils sont donc au nombre de quatre. L’un est belge, trois autres sont réunionnais.

– La barrière électromagnétique des belges d’Aquatek Technology

Nous vous en avions parlé sur Zinfos974 il y a quelques semaines (lire[ ici]urlblank:http://www.zinfos974.com/Une-barriere-electromagnetique-solution-pour-eloigner-les-requins_a56941.html ). Ce projet comprend une barrière composée de portiques sous-marins ayant capacité de produire un champ électromagnétique spécifique, afin de maintenir les requins éloignés de la zone sensible (en l’occurrence, la zone de surf). Le coût du dispositif est estimé entre 1500 et 3000 euros le mètre linéaire.

Coût estimé : 450 000 à 900 000 euros

– La surveillance aérienne avec caméra et ballons à hélium d’Air Shark Spotter

Zinfos l’évoquait également lors d’un précédent article. Il s’agit d’un système de prévention collectif intégrant une solution de vidéo surveillance aérienne par ballon hélium qui détecte la présence de requins. La profondeur d’action est évalué à 10m à condition que la luminosité soit suffisante. Le ballon hélium est installé au-dessus du spot de surf et flotte à une altitude d’environ 100 m environ. Une caméra de vidéosurveillance pilotée à distance permet de visionner à une distance de +1 km la vie sous-marine. Le coût global de ce système est évalué à 13.000 euros HT.

Coût estimé : 20 000 euros

– La surveillance aérienne avec caméra et ballons à hélium de Réunion Spotter

Il s’agit d’un système par surveillance aérienne continue. Le processus permet la détection jusqu’à 25 mètres de profondeur de toutes les espèces dangereuses pour l’homme en conditions de turbidité et météorologique optimales. Le sauvetage en mer des personnes sera également facilité par le suivi aérien avec positionnement GPS, permettant ainsi une diminution drastique de la durée d’intervention. Ce système a une durée de vie de 5 ans d’utilisation quotidienne. Pour lire notre article à ce sujet, [cliquez ici]urlblank:http://www.zinfos974.com/Risque-requin-Et-pourquoi-pas-une-surveillance-par-camera-aerienne_a56997.html .

Coût estimé : 130 000 euros

– La géolocalisation acoustique portée par Click Research.

Il s’agit d’un système de géolocalisation acoustique en temps réel des requins marqués. A ce jour, plus de 80 requins ont été marqués.  Le système est composé d’une bouée radio reliée à quatre hydrophones sur une structure en tétraèdre immergée. Il a déjà été testé sur les sites de Saint-Gilles, Boucan et de Saint-Paul en 2012 et démontré un rayon de détection de plusieurs centaines de mètres. Labellisé par Qualitropic, sa mise en oeuvre constituerait une première mondiale.

Coût estimé : 70 000 euros

Les communes devront se prononcer, peut-être dès l’issue de la réunion, sur leur préférence concernant ces projets. Rappelons que ces quatre projets ne sont pas les seuls envisagés. La ville de Saint-Paul a déjà demandé l’expérimentation de[ drumlines]urlblank:http://www.zinfos974.com/Reduction-du-risque-requin-Apres-les-vigies-bientot-des-drumlines_a55618.html au large de sa commune, [validée par l’Etat]urlblank:http://www.zinfos974.com/Le-CO4R-valide-l-experimentation-de-drumlines-en-baie-de-Saint-Paul_a56710.html . 

Un site Internet sur le risque requins à la Réunion va être mis en place par l’Etat et la Région (coût estimé entre 50 000 et 150 000 euros). Et la Région reste ouverte à la présentation de nouveaux projets. « Rien ne nous empêchera de mettre en place un deuxième bloc de projets innovants« , conclut Fabienne Couapel-Sauret.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Croix Marine : les mandataires judiciaires autorisés à reprendre leurs activités

Dans un courrier adressé ce jeudi aux salariés, l’administratrice provisoire de la Croix Marine a assuré qu’ils pouvaient reprendre leurs activités, les mandataires étant appelés à traiter en premier lieu les situations d’urgence. L’association a la charge de 1.500 majeurs protégés sous tutelle ou curatelle, lesquels n’ont plus accès à leur argent depuis deux semaines.