Revenir à la rubrique : Economie

Région Réunion : L’augmentation de capital d’Air Austral adoptée

10h30 : Le nombre d’élus a été atteint, toujours sans une partie de l’opposition, l’Alliance, qui a décidé de « boycotter » l’assemblée plénière de ce matin qui doit voir le vote du compte administratif 2011 et la recapitalisation de la Sematra, à hauteur de 34 millions d’euros, pour venir en aide à la compagnie Air Austral. […]

Ecrit par – le jeudi 07 juin 2012 à 10H52

10h30 : Le nombre d’élus a été atteint, toujours sans une partie de l’opposition, l’Alliance, qui a décidé de « boycotter » l’assemblée plénière de ce matin qui doit voir le vote du compte administratif 2011 et la recapitalisation de la Sematra, à hauteur de 34 millions d’euros, pour venir en aide à la compagnie Air Austral.

Jean-Louis Lagourgue, 1er vice-président de la Région, a rouvert les débats.

La majorité a voté immédiatement une motion de soutien à Air Austral, « considérant l’importance stratégique pour la Réunion de garantir une desserte aérienne de l’île afin d’assurer les liaisons intercontinentales avec la métropole et les autres pays européens, mais également vers les autres pays de la zone Océan Indien, l’Asie et l’Australie« .

 

10h50 : L’opposition est arrivée dans l’hémicycle de la Région. A noter la présence de Paul Vergès, Camille Sudre, Maya Césari, Rahiba Dubois pour l’Alliance. Pour le PS, Jean-Jacques Vlody est présent.

Jean-Louis Lagourgue continue de présenter le bilan de mi-mandat de la majorité régionale depuis son arrivée en 2010. Une présentation qui précède la présentation du compte administratif 2011 qui sera soumis au vote des élus.

 

11h00 : Lecture des avis des différentes commissions, par leur président respectif, au titre du bilan d’activités de la Région Réunion pour l’exercice 2011.

 

11h20 : Le conseiller régional, André Thien-Ah-Koon, quitte la séance plénière. « L’assemblée n’est pas légalement constituée« , explique-t-il. Il pointe du doigt l’absence de quorum au début de la séance et demande, selon le règlement, son renvoi, à trois jours. « Il n’y avait pas de quorum, je demande le report de la séance« , ajoute TAK.

« Nous avons fait une suspension dans ce sens au début de l’assemblée« , répond Jean-Louis Lagourgue.

Pour TAK, il s’agit d’une violation du règlement. Le conseiller régional de l’Alliance quitte la salle.

11h30 : Après la lecture des avis des commissions sur le bilan d’activité de la Région, les conseillers régionaux de l’opposition ont pris la parole pour dénoncer le bilan à mi-mandat de la majorité régionale. « Sur le Trans Eco Express, combien de bus ont été achetés sur les 2.000 promis ?« , s’interroge Camille Sudre, conseiller de l’Alliance.

Pour Jean-Jacques Vlody, conseiller PS, la majorité n’est pas « emballée » par son bilan. « On parle de volontarisme, de dynamique, mais personne ne semble emballé par votre politique en 2011 (…). La Région n’est pas à la hauteur de la situation« , souligne-t-il.

« Je crois que vous êtes arrivés en retard, vous avez peut-être raté des éléments« , lance David Lorion, vice-président de la Région. Pour la majorité, les investissements de la Région se traduisent par la volonté de mettre en place les « Grands Chantiers », rappelle-il.

De son côté Frédéric Cadet, vice-président dans la majorité, explique que la Région a oeuvré pour affirmer sa place au sein de l’Union européenne, notamment sur la problématique des régions ulra-périphériques. « Notre région se met en mouvement pour se mettre dans le cadre de la politique d’Union Européenne pour 2020« , souligne-t-il.

12h : Sur la question du tourisme, la majorité tacle l’opposition sur la gouvernance de l’IRT sous l’époque Vergès. « Avant notre arrivée, l’IRT (Ile de la Réunion Tourisme) n’avait pas de gouvernance et était d’une indigence totale« , explique David Lorion. Ce dernier explique que la nouvelle majorité a permis « d’améliorer les chiffres » du tourisme à la Réunion. « On ne peut plus se passer du développement du tourisme. L’IRT a permis la valorisation de la Réunion« , ajoute-t-il.

 

12h20 : Maya Césari, conseillère régionale de l’Alliance, a interpellé la majorité sur les crédits recherches alloués par la Région. « Les enveloppes ne sont pas engagées, c’est un scandale. La Région fait des économies sur le dos de la recherche universitaire« , explique-t-elle. La conseillère régionale soupçonne une volonté de la Région de peser sur la présidence de l’Université en coupant les fonds pour la recherche.

« Faux, les budgets ont augmenté de 15% depuis notre arrivée à a tête de la Région« , explique Frédéric Cadet, vice-président en charge de la Recherche. « C’est vrai que nous avons orienté de manière plus importante nos fonds vers les PME. Pour l’année 2012, le budget recherche de la Région va être porté à 12 millions d’euros. Je vous rappelle également que 2,2 millions d’euros vont être alloués pour l’Université, sous forme d’appel à projets, des projets toujours en cours d’études« , ajoute-t-il. « Des études de projets ont été lancées par le passé. Mais entre des projets et la concrétisation il y a du travail, vous devez le savoir« , souligne Frédéric Cadet

 

Région Réunion : L'augmentation de capital d'Air Austral adoptée12h30 : Camille Sudre, conseiller régional de l’Alliance s’impatiente. « Stop aux banalités et aux fadaises. On a un ordre du jour important ! »

12h40 : Fabienne Couapel-Sauret, conseillère régionale de la majorité en charge du Trans Eco Express, souhaite l’arrêt des débats stériles pour ne pas faire une « tribune » en cette période électorale. Elle revient sur la question du Trans Eco Express posée par Camille Sudre. « En 2012, il y a 1.800 bus à la Réunion. 120 bus ont été financés, achetés par les EPCI. En tout 42 ont été livrés fin 2011. Je vous rappelle que les 120 bus correspondent à la création de 100 emplois. Il y a une volonté politique d’agir sur les chantiers majeurs et le Trans Eco Express répond à un vrai maillage du territoire où seul le bus peut répondre« , explique-t-elle. « On continuera à défendre la Réunion et la population« , conclut-elle.

« Je n’ai pas l’habitude de moucher les gens… Un appel à projet a été lancé permettant la signature pour l’acquisition de 120 bus. Vous êtes ridicule. Vous avez parlé de 1.800 bus« , lâche en réponse Camille Sudre.

« Vous devriez travailler vos dossiers. Les 1.800 bus, ce n’est pas la Région qui le dit, mais la DEAL, un service d’Etat« , répond Fabienne Couapel-Sauret.

 

13h : Les élus passent à la lecture du premier gros dossier de la journée, l’examen du compte administratif 2011.

Après lecture des avis de commission sur le bilan d’activités de la Région, les débats ont commencé. « Une gestion irresponsable. Les dépenses de fonctionnement explosent, je n’ai jamais vu ça. Le cauchemar du Tampon va se passer ici« , lâche Camille Sudre, conseiller régional de l’Alliance. « Quand on examine ce qui a été dépensé 46 millions d’euros pour Air Austral ou 21 millions d’euros pour les pétroliers« , souligne-t-il.

Pour la conseillère régionale PS, Christine Soupramanien, la Région n’est pas « une entreprise« , un excédent budgétaire ne doit pas « exister » pour une collectivité.

« Vous avez une lecture sélective du compte administratif. Vous parlez d’une augmentation de 16% des dépenses de fonctionnement correspondant à 50 millions d’euros. Mais je vous rappelle que le montant de 22,6 millions d’euros correspond à l’arrêt du projet Tram Train« , explique Frédéric Cadet. Un budget de fonctionnement auquel il faut ajouter la continuité territoriale et le POP, rappelle David Lorion.

13h40 : Le compte administratif 2011 est adopté, malgré l’opposition de l’Alliance et du PS

 

14h : L’assemblée plénière se penche sur le dossier de la journée, la recapitalisation d’Air Austral à hauteur de 34 millions d’euros par la Sematra. Le projet de délibération s’est penché sur la participation de la Région à hauteur maximale de 34 millions d’euros à l’augmentation de capital de la Sematra.

14h10 : Les élus votent l’augmentation de capital de la Sematra. Une recapitalisation obligatoire pour la survie de la compagnie Air Austral. Une augmentation de capital qui s’est faite dans un large « consensus » malgré les interrogations de l’opposition.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Prix à la consommation : +16,7 % pour les produits frais en janvier

En janvier, l’indice des prix à la consommation s’est stabilisé à La Réunion après trois mois consécutifs de hausse. Conséquence du passage du cyclone Belal, les prix de l’alimentation repartent à la hausse. Une hausse principalement portée par celle des produits frais.

Au Royaume-Uni, la semaine de 4 jours séduit salariés et patrons

Un an après le terme d’une expérience grandeur nature, de nombreuses entreprises britanniques ont choisi de maintenir la semaine de 4 jours à 32 heures de travail. L’efficacité du dispositif semble aussi bien convaincre les employeurs que les salariés.