Revenir à la rubrique : Economie

Probable fermeture des grands centres commerciaux à compter de jeudi

Compte-tenu de l'augmentation du taux d'incidence du Covid-19, le préfet pourrait annoncer ce mercredi la fermeture de plusieurs centres commerciaux.

Ecrit par – le mardi 09 février 2021 à 18H35

Quelques jours à peine après le démarrage des soldes, plusieurs galeries commerciales risquent de devoir baisser le rideau. Selon nos informations, l’annonce pourrait être faite ce mercredi par le préfet, pour une entrée en vigueur à compter de jeudi.

Sont concernés [les centres commerciaux dont la surface dépasse les 20.000 m2]urlblank:https://www.zinfos974.com/Covid-Les-grands-centres-commerciaux-en-sursis_a166048.html  (un calcul qui prend en compte les stocks, bureaux et réserves, et non exclusivement la surface marchande). Le préfet avait annoncé dès la semaine dernière qu’un taux d’incidence supérieur à 50 cas pour 100 000 habitants pouvait déclencher une telle mesure, déjà appliquée en métropole. Sur notre île, entre cinq et huit enseignes pourraient être concernées (hypermarchés mais aussi magasins de bricolage). Les grandes surfaces alimentaires resteront quant à elles ouvertes. 

D’autres mesures touchant plus largement la population pourraient être annoncées, [quatre communes dépassant le seuil d’alerte]urlblank:https://www.zinfos974.com/4-communes-ont-depasse-le-seuil-du-couvre-feu_a166094.html .

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Prix à la consommation : +16,7 % pour les produits frais en janvier

En janvier, l’indice des prix à la consommation s’est stabilisé à La Réunion après trois mois consécutifs de hausse. Conséquence du passage du cyclone Belal, les prix de l’alimentation repartent à la hausse. Une hausse principalement portée par celle des produits frais.

Au Royaume-Uni, la semaine de 4 jours séduit salariés et patrons

Un an après le terme d’une expérience grandeur nature, de nombreuses entreprises britanniques ont choisi de maintenir la semaine de 4 jours à 32 heures de travail. L’efficacité du dispositif semble aussi bien convaincre les employeurs que les salariés.