Revenir à la rubrique : Politique

Prisca Thévenot présente les dispositifs pour la jeunesse réunionnaise

La secrétaire d'Etat chargée de la Jeunesse et du SNU s'est exprimée ce mercredi matin dans une conférence de presse et a tenu à faire découvrir le catalogue des dispositifs mis en place par l'Etat pour accompagner les jeunes de La Réunion dans leur intégration sociale et professionnelle.

Ecrit par La rédaction – le mercredi 16 août 2023 à 11H52
Photo : Alexandre Robert

« Ici, plus qu’ailleurs, nous savons que La France est une fenêtre sur le monde, que nous pouvons être égaux sans être semblables« , déclare Prisca Thévenot qui rappelle l’importance du dispositif du Service national universel et du service civique.

« Être citoyen, c’est savoir s’engager pour soi, pour son pays, pour sa planète. Les jeunes s’engagent dans la lutte contre le réchauffement climatique, contre les discriminations et pour ne pas rompre le lien intergénérationnel« , précise-t-elle. La ministre évoque d’abord le SNU, service national universel : « C’est un pas en avant vers un sens du collectif et de la Nation retrouvé. Le SNU a été mis en place à La Réunion en 2019 mais la Covid a retardé sa mise en place effective. En 2021, il y a eu 183 volontaires, en 2022, il y a eu 415 volontaires. Cette année, sur les 312 places proposées, il y a eu 940 volontaires. »

« Nous devons compléter avec un dispositif pendant le temps scolaire. Je parle des classes et lycées engagés. Ce dispositif offre, sur la base du volontariat, aux élèves des classes de 2nde et de 1ère en CAP mais aussi à l’ensemble des établissements labellisés, la possibilité de participer au stage de cohésion de douze jours pendant le temps scolaire. Cela sera adossé sur le parcours tout au long de l’année scolaire autour d’un projet pédagogique », déclare Prisca Thévenot. Elle ajoute : « L’appel à projets est ouvert jusqu’au 20 octobre. »

Elle évoque ensuite le service civique : « Nous devons renforcer son accessibilité au niveau des enjeux de discrimination mais aussi de handicap. Le service civique peut aussi répondre aux enjeux de décrochage scolaire mais ce n’est en aucun cas un substitut à un emploi. »

La secrétaire d’Etat à la Jeunesse et au SNU conclut : « La densité du tissu associatif force l’admiration. Tous les dispositifs sont entre nos mains pour permettre aux jeunes de se prendre en main. »

Alexandre Robert sur place

Thèmes : Prisca Thévenot
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Raphaël Glucksmann à La Réunion : Pour une Europe « de la solidarité »

La famille socialiste réunie au grand complet ce samedi lors du meeting de Raphaël Glucksmann à la Nordev. Plus de 2.000 personnes ont en effet assisté au grand oral du leader de Place Publique, également chef de file du Parti socialiste à l’occasion des élections européennes. Ce dernier a exposé sa vision ambitieuse pour l’avenir de l’Europe et son engagement en faveur d’une société « plus juste et équitable », notamment à La Réunion. (Photos : © Pierre Marchal / Anakaopress)

Photos : Raphaël Glucksmann visite les Jardins du Chaudron

Raphaël Glucksmann, tête de liste du PS-Place publique pour les prochaines élections européennes, a visité ce samedi 20 avril les jardins du Chaudron. Une visite qui s’inscrit dans le cadre de son déplacement de trois jours sur l’île, visant à lancer sa campagne pour les élections de juin prochain.

La délégation sénatoriale socialiste sensibilisée sur le besoin de politiques publiques adaptées aux Outre-Mer

À la veille de leur départ, les 7 sénateurs socialistes reçus cette semaine par leur homologue Audrey Belim ont fait un bilan de leur visite dans l’île. Ces derniers ont en effet entrepris une démarche de découverte des particularités et des défis des territoires ultramarins ainsi que des initiatives locales. Leurs observations seront consignées dans un livre blanc, dans le but d’influencer l’élaboration de politiques publiques mieux adaptées aux spécificités ultramarines.