Revenir à la rubrique : Faits divers

Policier percuté : Un premier passager du véhicule impliqué placé en détention provisoire

L’un des passagers du véhicule qui a foncé sur un fonctionnaire de police lundi soir dernier passe une première nuit en prison ce jeudi. Son défèrement au palais de justice de Saint-Denis depuis ce jeudi après-midi vient de déboucher logiquement sur un placement en détention provisoire.  Une mesure retenue par le juge des libertés qui […]

Ecrit par RL – le jeudi 27 janvier 2022 à 21H41

L’un des passagers du véhicule qui a foncé sur un fonctionnaire de police lundi soir dernier passe une première nuit en prison ce jeudi. Son défèrement au palais de justice de Saint-Denis depuis ce jeudi après-midi vient de déboucher logiquement sur un placement en détention provisoire. 

Une mesure retenue par le juge des libertés qui permet à l’enquête de se dérouler sereinement puisque le conducteur de la voiture folle est toujours recherché à cette heure. 

L’autre passager qui avait pris place dans ce véhicule de location volé sera fixé sur son sort dans les minutes qui viennent. Il devrait tout aussi logiquement être placé en détention provisoire, pour les mêmes motifs d’éviter tout contact entre les trois protagonistes s’ils venaient à être remis en liberté. 

Comme nous vous le révélions mardi matin, il est environ 22 heures ce lundi 24 janvier lorsqu’un équipage de la compagnie départementale d’intervention effectue une patrouille dans les rues de Saint-Denis. 

Les policiers positionnent leur dispositif de contrôle routier à hauteur de la tranchée couverte sur le boulevard Sud. Plus d’une heure après l’entrée en vigueur du couvre-feu, les forces de l’ordre voient débouler un automobiliste qui ne répond pas à leur injonction de ralentir et de s’immobiliser. Le véhicule percute un agent de police. 

L’homme est blessé aux bras et aux jambes, ce qui lui vaudra trois semaines d’ITT. Le conducteur et ses deux passagers aggravent également leur cas à ce moment-là en se rendant coupable d’un délit de fuite. 

Si les deux passagers ont été appréhendés 24 heures après leur bravade, le conducteur et donc principal acteur de cette tentative de meurtre sur dépositaire de l’ordre public demeure à cette heure toujours en fuite.  

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Prise illégale d’intérêts : Condamné, Olivier Rivière échappe à l’inéligibilité

En octobre 2020, Olivier Rivière était condamné en première instance pour prise illégale d’intérêts et concussion. Contestant tout, le maire de Saint-Philippe avait été rejugé en appel à sa demande. Le 25 mars 2021, il était condamné à trois ans d’inéligibilité et à huit mois de prison avec sursis en appel et annonçait son pourvoi en cassation qui a prospéré. Ce jeudi, alors que les mêmes peines ont été proposées à la cour, il n’écope pas d’inéligibilité, mais de huit mois de prison avec sursis et de 10.000 euros d’amende.

SPL Sudec : André Thien-Ah-Koon, condamné en appel à 5 ans d’inéligibilité, perd son mandat

En 2022, André Thien-Ah-Koon était condamné à 6 mois de prison avec sursis pour prise illégale d’intérêts dans le dossier de la SPL Sudec. Le tribunal de Saint-Pierre avait estimé que l’embauche de Christelle Mondon, la sœur de son adjointe, à la tête de la Société publique locale caractérisait un délit. Frappé d’une peine d’inéligibilité de 3 ans, le maire du Tampon avait fait appel de la décision. Ce jeudi, la cour d’appel a entériné le premier jugement. André Thien-Ah-Koon est condamné à cinq ans d’inéligibilité et perd son mandat.