Revenir à la rubrique : Communiqué

Philippe Robert fustige Vanessa Miranville sur sa candidature aux régionales

Candidat malheureux lors des élections municipales, Philippe Robert ne semble pas décidé à relâcher la pression sur la maire de La Possession. Au lendemain de l’annonce de Vanessa Miranville de se présenter aux élections régionales de 2021, son opposant réplique.

Ecrit par NP – le mercredi 19 août 2020 à 14H41

Le communiqué de Philippe Robert :
 

Une entourloupe de plus : Miranville à la conquête de la Région 

Hier soir, sur une chaîne télévisée locale bien connue, Mme Miranville annonçait officiellement sa candidature aux élections régionales.

C’était un secret de polichinelle…Pendant la campagne des municipales j’avais déjà mis en garde les possessionnais sur les ambitions réelles de la mairesse. La Possession n’a jamais été sa préoccupation. Son intérêt a toujours été ailleurs. Preuve en est : quelques jours après son élection en tant que maire, elle avait déjà fuit la commune pour un mois. Sa première décision en rentrant c’est d’annoncer sa candidature aux élections régionales au lieu de se mettre à l’ouvrage sur le mandat qu’elle vient tout juste de briguer.
La Possession n’était qu’un tremplin et c’est son 1er adjoint IZNOGOUD, incapable de gagner une élection sous son nom, qui administrera notre ville. 

Celle qui nous assomme à chaque sortie médiatique de sa probité, de son honnêteté, et de sa transparence montre une fois de plus le gouffre qui existe entre le discours bien huilé, les belles paroles qui s’envolent et la réalité. 

Je l’ai toujours dit et je le répète : cette femme est une imposture! Sa soif de pouvoir n’a d’égal que sa prétention et son égocentrisme malsain. 

En effet, pendant 6 années à La Possession, RIEN n’a été fait , rien n’est sorti de terre hormis les projets de son prédécesseur qu’elle n’a cessé de mépriser et traîner dans la boue. Pour justifier son inaction, elle a prétexté un héritage financier calamiteux alors que, j’ai eu plusieurs fois l’occasion de le démontrer, la situation financière de la ville en 2014 était saine. Je ne m’appesantirai pas sur les nombreuses affaires judiciaires dans lesquelles elle est impliquée et qui pourraient lui coûter son éligibilité, la maltraitance du personnel communal, les augmentations d’impôts injustifiées pour un service public au rabais, sa volte face sur l’exploitation de la carrière des Lataniers, ou pire, en tant que pseudo écologiste, son approbation à l’installation des antennes 5G sur notre territoire…

Gérer la Région Réunion n’est pas chose aisée et lorsqu’à l’échelle communale on constate de tels manquements, une telle incompétence, de telles défaillances, il est inconcevable de faire confiance à une personne aussi irresponsable qu’inconstante. 
C’est un motif de disqualification d’office!

L’élection régionale qui se profile est une élection essentielle pour l’avenir de notre département dans le contexte de crise économique, sociale et sanitaire que nous connaissons. Il ne s’agit pas d’une élection de popularité, de faux semblant. C’est une élection où les prétendants doivent avoir fait leurs preuves en matière de gestion, d’abord humaine et ensuite de projets pour la Réunion. Il s’agit d’être en capacité de travailler en partenariat avec tous les acteurs politiques économiques ou sociaux dans l’intérêt des réunionnais… Ce dont Mme Miranville a été incapable à l’échelle communale! Une prétendante à une élection à laquelle elle n’a pas daigné participé en 2015 en s’abstenant, n’est pas digne aujourd’hui de foi. Pour toutes ces raisons et tant d’autres, la candidate Miranville est inapte à convoiter ou revendiquer un mandat régional. 

J’espère que les réunionnais ne seront pas dupes de cette escroquerie électorale.                                                     

Philippe Robert                                                                                                                                                               
Conseiller départemental et municipal de La Possession 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] TikTok en Nouvelle-Calédonie : le blocage du réseau social n’est pas suspendu

Saisi par des associations et des particuliers, le juge des référés du Conseil d’État ne suspend pas le blocage de TikTok en Nouvelle-Calédonie. En effet, les requérants n’apportent pas d’éléments pour démontrer que ce blocage a des conséquences immédiates et concrètes sur leur situation et leurs intérêts, ce qui est une « condition d’urgence » nécessaire pour l’intervention du juge des référés. Dans un contexte où tous les autres réseaux sociaux et médias presse, TV et radio restent accessibles, et parce que ce blocage temporaire vise à contribuer au rétablissement de la sécurité sur l’archipel, le juge des référés rejette la demande des requérants.

RN2 de Saint-André : Accident dans le secteur de Petit Bazar

Sur la RN2 à Saint André, suite à un accident qui s’est produit dans le secteur de Petit Bazar, la route a été fermée à la circulation en milieu de matinée dans le sens Nord/Est avec une déviation par la bretelle de sortie de l’échangeur, et la RN2002. Un sur-accident est ensuite survenu. La route a finalement pu être rouverte à la circulation en fin de matinée.