Revenir à la rubrique : Faits divers

Petite-île : Un piéton mortellement fauché par une voiture

Un homme a été percuté par une voiture au niveau du rond-point de Grand-Anse ce vendredi vers 6h. Il n'a pas survécu à ses blessures. L’intervention a provoqué la fermeture de la route dans les deux sens.

Ecrit par GD – le vendredi 14 janvier 2022 à 09H29

Un piéton a été percuté par une voiture ce vendredi matin. L’accident s’est produit vers le rond-point de Grand-Anse à Petite-Île. Malgré le massage cardiaque prodigué par les secours, la victime n’a pas survécu.

L’intervention a nécessité la fermeture de la RN2, qui a été rouverte à la fin de l’intervention.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Rodéos urbains au Port : 10 motos saisies et détruites par la Police

Alors que depuis le début de l’année, une recrudescence des rodéos motorisés a été observée au Port avec pour conséquences deux accidents graves de la route, une opération menée par la Police ce jeudi a permis la saisie de 10 motos impliqués dans cette pratique illégale. Les deux-roues ont été détruits.

Soupçons d’emplois illégaux au cabinet de la Région : La stratégie d’enquête décriée par la défense

En début d’audience pour ce premier jour de procès, les 11 prévenus de la Région Réunion, dirigée par Didier Robert de 2010 à 2021, ont nié toute faute malgré les poursuites pour détournement de fonds, prise illégale d’intérêts et de recel après un contrôle de la Chambre régionale des comptes. L’enquête préliminaire a révélé des emplois potentiellement fictifs, des recrutements discrétionnaires et des rémunérations excessives. Les avocats de la défense contestent la procédure, arguant notamment de partialité et d’imprécision des motifs de poursuite.