Revenir à la rubrique : Société

Météo France prévoit des températures plus chaudes que la normale pour la fin de l’été

Que réserve le temps des prochains mois ? Les prévisionnistes de Météo France s’avancent un peu sur ce qui nous attend dans le trimestre qui arrive. Si les précipitations devraient être supérieures à la normale dans le Sud et l’Est, impossible pour l’instant d’en savoir plus pour le reste du département. Enfin, des températures supérieures à la normale sont attendues pour la fin de l’été australe.

Ecrit par N.P – le mercredi 31 janvier 2024 à 07H43
Photo : Pixabay

Les prévisions de Météo-France

La situation pluviométrique pour le prochain trimestre Février-Mars-Avril est parquée par de fortes incertitudes qui ne permettent pas de se prononcer sur une moitié du territoire de l’île. On attend néanmoins des cumuls supérieurs à la normale dans le sud et le sud/est et une configuration plus déficitaire dans les hauts du sud-ouest. En ce qui concerne les températures moyennes, elles devraient rester bien au-dessus des normales de saison.

Contexte régional

La configuration des précipitations sur le bassin Sud-Ouest de l’Océan Indien est toujours tributaire de l’influence du phénomène El Nino dans le Pacifique, avec une situation contrastée entre le nord et le sud de la zone notamment sur le continent africain et l’ouest du bassin océanique. Une tendance normale à supérieure à la normale devrait affecter l’archipel Comorien, et une situation plus incertaine prédomine sur les Mascareignes. Les températures restent, sans équivoque, supérieures aux normales sur quasiment tout le bassin.

Contexte océanique

Durant le trimestre FMA le phénomène El Nino dans le Pacifique continue de décroître tout en restant en phase positive. Il exerce toujours une influence sur le climat global et notamment sur la circulation atmosphérique au-dessus du bassin de l’Océan Indien. Cette influence, caractérisée par un renforcement des ascendances dans l’ouest et un affaiblissement des ascendances dans l’est, est toutefois moins marquée qu’il y a quelques mois.

Il est prévu que le Dipôle de l’Océan Indien revienne à une situation proche de la neutralité lors du prochain trimestre. De ce fait, son influence sur la répartition des anomalies de précipitations s’amenuise également. Dans le sud, le Dipôle SubTropical de l’Océan Indien poursuit son évolution rapide vers une phase négative. Il devrait atteindre son extremum au cours du prochain trimestre. Il y a une incertitude assez forte sur l’intensité du phénomène. La variabilité relativement rapide de ce phénomène Il y a cependant de fortes incertitudes sur la durée de la phase négative qui s’engage. Son impact sur les Mascareignes peut être très variable étant donné que l’archipel se trouve entre deux zones d’influences opposées.

 

Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pont ar veuzen
28 jours il y a

Et un petit coup de réchauffement climatique pour la route ! Ça faisait longtemps!

Dans la même rubrique

Les Réunionnais font (un peu) moins d’enfants

L’indice des naissances et décès 2023 publié par l’INSEE révèle que le nombre de naissances recule, tandis que le nombre de décès augmente par rapport à 2019, soit avant la crise Covid.

EDF : Nouveau délestage mercredi soir

EDF Réunion explique qu’une coupure électrique automatique s’est produite mercredi en fin de journée à cause d’une perte importante des moyens de production. 15.000 foyers ont été impactés et ont été réalimentés dans l’heure.