Revenir à la rubrique : Société

Lundi de Pentecôte : Travail à la carte…

Férié, pas férié ? Payé, pas payé ? Depuis 2004 et l’instauration de la journée de solidarité, les salariés ne savent plus à quel saint se vouer le lundi de Pentecôte. Les dispositions pour cette journée ont été modifiées et assouplies, il convient de faire le point. En tous cas si vous habitez à Saint-Denis, prenez vos dispositions pour faire garder vos petits car les services de gardes resteront clos.

Ecrit par Magali Payet – le mardi 26 mai 2009 à 14H33

Le Lundi de Pentecôte approchant, la question de la journée de solidarité se pose à nouveau. Créée par la loi du 30 juin 2004, cette journée prend la forme, pour les salariés, d’une journée supplémentaire de travail, non rémunérée…

Avant de voir comment sont fixées les modalités de mise en place de cette journée de solidarité, il faut savoir que, si vous avez des enfants en bas âge et qu’ils ont pour habitude d’être à la crèche ou aux jardins d’enfants, prenez dès maintenant vos dispositions pour les faire garder car certaines municipalités de l’île n’assureront pas de service minimum pour ce lundi 1er juin.

A Saint-Denis, notamment, la municipalité a indiqué par communiqué que ses services, crèches et jardins d’enfants, seront fermés à cette date. Fermeture également des crèches et de trois haltes garderie de Saint-Pierre qui dépendent du CCAS. Du côté de l’Ouest, à Saint-Paul, le réseau de la petite enfance de la commune n’assurera pas la garde des marmailles. En revanche, à Saint-André, il n’y aura aucun problème, l’accueil des enfants dans les crèches et autres structures sera effectif le lundi de Pentecôte.

Lundi de Pentecôte, journée de solidarité ou pas ?

Autrefois chômé, le lundi de Pentecôte était devenu jour « de solidarité » pour les personnes âgées et handicapées. Aujourd’hui la confusion règne…

Remontons dans le temps : une loi du 30 juin 2004 a institué le lundi de Pentecôte comme une journée de solidarité pour les personnes dépendantes. Travaillée mais non payée, elle donnait lieu au versement par les entreprises d’une contribution correspondante aux salaires non versés.

S’en est suivi une application pour le moins cacophonique et depuis 2008, un nouveau texte a été voté et le lundi de Pentecôte est redevenu férié. Désormais, il appartient aux entreprises, en concertation avec les salariés, de fixer la date de la journée de solidarité (excepté le 1er mai). Autres possibilités : supprimer un jour de RTT ou ajouter sept heures supplémentaires non rémunérées, fractionnées tout au long de l’année.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Mutation des professeurs néo-titulaires dans l’Hexagone : Les parlementaires montent au créneau

Les députés Frédéric Maillot et Jean-Hugues Ratenon, ainsi que la sénatrice Évelyne Corbière, ont organisé une conférence de presse pour évoquer la situation des néo-titulaires du second degré dans l’Éducation nationale mutés dans l’Hexagone. Une situation qui décourage certains enseignants et pousse d’autres à changer de voie. Les parlementaires comptent donc reprendre le combat afin que les professeurs ultramarins puissent rester ou revenir au plus vite dans leur département.

Événementiel : Un label pour lutter contre la concurrence déloyale

La signature d’une convention de travail entre la CCIR, la CGSS-R, la DEETS, l’APER et la SYNPASE va permettre d’offrir un meilleur accompagnement aux entreprises de l’événementiel. Parmi les pistes privilégiées pour soutenir ce secteur, la création d’un label afin de récompenser les entreprises qui s’engagent à respecter une charte. Une plateforme sera aussi mise en place pour recenser ces sociétés dans le but de les mettre en avant.

Frédéric Vienne : « Le préfet nous a demandé de lui présenter un plan de redressement »

Le président Frédéric Vienne et son bras droit Olivier Fontaine ont livré ce jeudi leur analyse du récent rapport de la Cour des comptes sur la situation financière de la Chambre d’agriculture de La Réunion. Pour les syndicalistes de la FDSEA, le rapport ne prend ni en compte le remboursement de la dette engagé depuis dix-huit mois, ni les spécificités de l’agriculture locale.

Espèces invasives : Avez-vous les bons réflexes ?

Nettoyer son équipement avant de partir en en pleine nature, rester sur les sentiers balisés, repartir avec ses déchets (même biodégradables), signaler les espèces invasives et ne pas ramener d’espèces exotiques dans ses bagages, voilà en somme les bons réflexes à adopter pour protéger son environnement des espèces invasives. Vous voulez aller plus loin ? Pendant les vacances, vous pouvez participer à des chantiers de lutte contre ces espèces.