Revenir à la rubrique : Economie

L’Insee lance pour la première fois une enquête sur les conditions de travail à la Réunion

L'Insee lance une grande enquête sur les conditions de travail à la Réunion dès ce 1er octobre et jusqu'au 31 décembre prochain. Si en métropole ce genre d'enquête est réalisé tous les 7 ans depuis 1978, dans notre île il s'agit d'une première ! Au cœur de cette enquête réalisée auprès de 1.850 ménages réunionnais, les travailleurs et comment ils perçoivent réellement leurs conditions de travail quotidiennes.

Ecrit par . – le lundi 01 octobre 2012 à 07H19

Cette enquête à La Réunion s’inscrit dans un partenariat entre l’Insee, la direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Dieccte), la caisse générale de sécurité sociale (CGSS) et la direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) du ministère du travail.

Elle vise à cerner au plus près le travail réel tel qu’il est perçu par le travailleur, et non pas le travail prescrit tel qu’il peut être décrit par l’entreprise ou l’employeur. Les principaux thèmes abordés seront les horaires et l’organisation du temps de travail, les contraintes physiques, la prévention et les accidents, l’organisation du travail, les contraintes psycho-sociales et la violence au travail.

Une partie du questionnement est jugée plus sensible. Pour faciliter la liberté de parole, la personne interrogée écoutera les questions sous casque et répondra de façon autonome dans l’outil informatique mis à sa disposition. Cette enquête permettra ainsi de mesurer l’exposition aux risques psychosociaux.

L’enquête conditions de travail sera réalisée en face à face auprès d’un échantillon de 1.850 ménages. L’enquête est réalisée à domicile et s’adresse à l’ensemble des actifs occupés du ménage âgés de plus de 15 ans. Ils sont interrogés individuellement. La collecte de cette enquête est répartie sur trois mois : du 1er octobre au 31 décembre 2012. Un enquêteur de l’Insee se rendra au domicile des enquêtés. Il dispose d’une carte professionnelle avec un bandeau bleu-blanc-rouge. Les réponses des familles resteront strictement anonymes et confidentielles, conformément à la loi. Elles ne serviront qu’à l’établissement de statistiques.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Trois offres de rachat pour Le Quotidien de La Réunion

L’imprimeur Alfred Chane-Pane, le président du JIR, Jacques Tillier, et le patron de presse hexagonale Henri Nijdam sont les trois candidats à la reprise du Quotidien de La Réunion, placé en liquidation judiciaire depuis le 4 octobre. Aucun des repreneurs potentiels ne s’engage à conserver les journalistes, même si tous prévoient d’en réembaucher un certain nombre après leur licenciement.