Revenir à la rubrique : Communiqué

Les médecins libéraux Réunionnais ne peuvent toujours pas vacciner dans leurs cabinets ! Courrier à Olivier Véran

Les médecins libéraux réunionnais ne peuvent toujours pas vacciner dans leurs cabinets, faute d'autorisation, alors que cette possibilité est offerte depuis près de deux semaines aux médecins hexagonaux. Les centres de vaccination de l'île sont surchargés et ne peuvent répondre à la demande. Cette différence de traitement est inacceptable. Le Gouvernement doit au plus vite autoriser les médecins de l'île à vacciner dans leur cabinet.

Ecrit par Nicolas Payet – le samedi 06 mars 2021 à 16H32

Voici le courrier de Nadia Ramassamy à Olivier Véran

Monsieur le ministre, J’aimerais aujourd’hui attirer votre attention sur la campagne vaccinale à La Réunion. Bien que dans l’Hexagone, les médecins libéraux puissent vacciner dans leur cabinet depuis bientôt deux semaines, cette possibilité n’est pas encore étendue à l’île de La Réunion.

Une fois de plus les territoires ultramarins sont relégués au second plan, et ce, alors que le variant sud-africain prend une place toujours plus importante. Cette situation est inacceptable, d’autant plus que les centres de vaccinations sont saturés et éprouvent d’importantes difficultés à répondre au téléphone et à la demande.

Il est primordial que les médecins libéraux de La Réunion reçoivent d’urgence l’autorisation gouvernementale ainsi que les moyens matériels de vacciner les populations à risque selon le même calendrier que l’Hexagone.

Il en va non seulement du principe d’égalité entre tous les citoyens français, mais aussi de l’importance d’une couverture vaccinale uniforme sur tout le territoire de la République. En effet, si le maillage vaccinal à La Réunion ne suit pas celui de l’Hexagone, cela pourrait engranger la propagation accrue du virus.

Au même titre et pour les mêmes raisons, les pharmaciens réunionnais devront pouvoir vacciner dans leurs officines comme bientôt dans l’Hexagone.

Je vous demande donc, Monsieur le ministre, de bien vouloir en urgence accorder aux médecins libéraux réunionnais le droit de vacciner ainsi que les ressources pour le faire. Chaque jour compte.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, veuillez recevoir, Monsieur le ministre, l’assurance de ma très haute considération. 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Point épidémiologique régional du 3 au 9 juin 2024 : La dengue et la leptospirose toujours en baisse

Depuis six semaines, Santé publique France observe une baisse continue des cas hebdomadaires de leptospirose. De plus, le nombre de cas de dengue diminue, bien que le sud de l’île reste majoritairement concerné. Par ailleurs, les consultations pour infections respiratoires aiguës (IRA) connaissent une hausse, selon le réseau des médecins sentinelles. Les autres indicateurs sanitaires restent stables.