Revenir à la rubrique : Société

Les festivals deviennent écolos

Ce matin, à Saint-Denis, dans le cadre du festival Kaloo Bang, a eu lieu la signature de la charte des festivals. Une charte destinée aux festivals souhaitant s'engager dans une démarche éco-responsable à la Réunion. Les premiers signataires sont Kaloo Bang, les Electropicales et Mizik à Pat.

Ecrit par Julien Delarue – le mardi 05 octobre 2010 à 14H08


La première charte éco-responsable des festivals de la Réunion vient d’être signée ce matin. Une charte qui réunie Kaloo Bang, Electropicales et Mizik à Pat. Cette charte est inspirée sur un modèle existant en métropole, les festivals bretons, et s’inspirant de l’Agenda 21 (Plan d’action qui préconise de mettre en place le développement durable à l’échelle d’un territoire)

Ecologie, économie et social

La charte des festivals porte sur trois volets : l’écologique, l’économique et le social. Ces trois volets vont être initiés pour la première fois sur le festival Kaloo Bang, festival pilote pour le lancement de cette charte.

L’aspect écologique se concentre sur plusieurs points, à savoir le tri des déchets, le recyclage des verres, mais aussi, mesure plus spécifique aux festivals, sur les nuisances sonores. « Nous respectons la règle de 120dB à 100 mètres de la scène« , explique Olivier Kaftandjian, chargé de développement durable pour Kaloo Bang.

Pour le côté économique, « la filière artistique n’est pas évidente à la Réunion, nous travaillons sur une programmation Sud Sud (les artistes ne viennent pas de métropole) pour réfléchir à un modèle économique musical. Le but étant de faire du festival Kaloo Bang, un festival pérenne« , souligne-t-il.

« Les festivals sont des vecteurs de communication pour faire passer les messages éco-responsables« 

Le dernier volet concerne le social, avec la mise en place de tarifs adaptés, « une billetterie accessible à tous« , mais aussi une démarche de « cohésion sociale » puisque plusieurs associations seront présentes comme AFM Réunion, Rive… Une présence physique sur le festival se traduisant par l’implantation de stands de prévention tels que la sécurité routière ou dépistage du VIH (un bus santé sera présent).

De plus, l’accès au festival, à travers cette charte, sera totalement équipé pour accueillir les personnes porteuses de handicap. Enfin, a été mis en place un réseau de bus nocturne, sept circuits au total, de la Montagne à Sainte-Marie.

Cette charte éco-responsable pour les festivals réunionnais va faire de Kaloo Bang son festival pilote. Une démarche de développement durable « difficile à mettre en œuvre mais les festivals sont des vecteurs de communication pour faire passer les messages éco-responsables » conclut-il.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Salon VivaTech – Maya Césari : « On est le seul stand de cette dimension des départements d’Outre-mer »

Le salon VivaTech, plus grand événement européen dédié aux start-ups, bat son plein à Paris. Au milieu des géants des hautes technologies, une petite dizaine de start-ups péi sont prêtes à démontrer le talent local. Cette délégation a été sélectionnée par la Région Réunion pour représenter les innovations de l’île. Maya Césari, conseillère régionale responsable de l’innovation et de la croissance bleue, explique pourquoi elle a tenu à cette présence réunionnaise.

Salon VivaTech : « La Réunion a sa place dans cet écosystème »

Hanifah Locate, directrice de la recherche et de l’innovation à la Région Réunion, s’est rendue au salon VivaTech à Paris. Elle accompagne une dizaine de start-ups qui sont venues présenter leurs produits et affirmer la volonté régionale d’être un futur hub pour l’innovation.

Bouteille de gaz à 15 euros : La Région va prolonger le dispositif jusqu’à la fin de l’année

Les élus de la commission permanente de la Région ont voté ce vendredi une enveloppe supplémentaire de 1,5 million d’euros afin de garantir le dispositif de plafonnement du prix la bonbonne de gaz à 15 euros jusqu’au mois prochain. Si Huguette Bello appelle les pétroliers à une participation à cet effort de solidarité, la présidente de la Région va proposer le vote d’un budget supplémentaire afin de garantir le dispositif jusqu’à fin 2024.