Revenir à la rubrique : International

Les évêques irlandais convoqués au Vatican pour se repentir

Depuis hier, et jusqu'à ce soir, 24 évêques irlandais sont convoqués au Vatican pour "se confesser" suite au scandale de pédophilie qui secoue l'Eglise irlandaise.

Ecrit par Benjamin Postaire – le mardi 16 février 2010 à 12H02

Cette affaire a beau se passer à plus de 10.000 km de chez nous, on ne peut s’empêcher de la regarder avec une attention particulière. A l’heure où le père Hoarau va bientôt savoir s’il reste en détention provisoire, que le père Tual y est pour un moment et que Monseigneur Aubry se repose à Maurice (information Jir), 24 évêques d’Irlande sont eux au Vatican. Ils rencontrent tout à tour le pape et doivent s’expliquer autant que se confesser, voire se repentir, sur les graves faits de pédophilie qui ont secoué l’Eglise irlandaise tout au long de l’année 2009.

Des faits que le journal Lemonde.fr décrit comme ceci : « En novembre 2009, le ministère de la justice publiait un document, le rapport Murphy, démontrant que dans le diocèse de Dublin la hiérarchie catholique a mis en place un système bureaucratique destiné à étouffer toutes les affaires de pédophilie, commis entre 1975 et 2004, afin de préserver la réputation de l’Eglise et d’éviter de payer des dédommagements aux victimes ». Qu’il y ait des prêtres déviants est une chose, qu’un système entier soit organisé pour le cacher, et donc implicitement le cautionner, en est une autre. D’autant qu’on parle de centaines d’enfants depuis plusieurs décennies…

Une affaire qui remonte jusqu’au Vatican où, si Benoît XVI a condamné ces actes, on lui reproche une réaction trop tendre et trop tardive. D’autant qu’après des scandales sur fond de pédophilie aux Etats-Unis et en Australie, une nouvelle affaire éclate en Allemagne concernant trois professeurs de collèges jésuites qui auraient abusé d’enfants dans les années 70 et 80.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Cour européenne des Droits de l’Homme : Rejet de la requête contre 32 États pour « inaction climatique »

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a rendu plusieurs décisions majeures ce 9 avril concernant trois affaires distinctes, portant sur la responsabilité des États en matière d’action contre le changement climatique. Ces recours, engagés par des individus âgés de 12 ans à plus de 80 ans, ont été l’occasion pour la CEDH de se prononcer pour la première fois sur ce sujet brûlant.

[Pierrot Dupuy] Contrairement à ce que vous croyez, La Réunion ne serait pas protégée par l’OTAN en cas de guerre

Depuis quelques semaines, l’actualité bruisse de rumeurs concernant le potentiel déclenchement d’une 3ème guerre mondiale. Il faut dire que les sujets d’inquiétude ne manquent pas : guerre en Ukraine aux portes de l’Europe, guerre à Gaza où les morts se compteraient selon le Hamas par dizaines de milliers, risque de conflit entre l’Iran et Israël, la Chine qui cache de moins en moins ses intentions belliqueuses vis-à-vis de Taïwan…
Dans cet océan de mauvaises nouvelles, nous nous croyons à l’abri sur notre petite île perdue au milieu de l’océan Indien.
En plus, que peut-il nous arriver, protégés que nous sommes par la France, laquelle est elle-même membre de l’OTAN ? Bien fou celui qui oserait s’en prendre à un membre de l’Alliance Nord, et donc aux États-Unis. C’est oublier un peu vite que dans Alliance Nord, il y a Nord…

Attentat de Moscou : Vladimir Poutine a lancé une attaque aérienne de riposte sur l’Ukraine

Alors que le bilan de l’attentat du Crocus City Hall à Moscou s’élève désormais à au moins 133 morts et plus de 100 blessés, le président russe Vladimir Poutine a lancé à l’aube ce dimanche matin une attaque aérienne d’envergure contre l’Ukraine. Des explosions dans la ville de Kiev ont notamment été rapportées par l’AFP. Samedi soir, une dizaine de missiles ukrainiens ont frappé la ville russe de Sebastopol, selon une source officielle rapportée par Le Monde.