Revenir à la rubrique : Economie

Les agences Air France de St-Denis et St-Pierre vont-elles fermer leurs portes ?

Air France devrait annoncer ce mardi la fermeture définitive de toutes ses agences physiques, comme le révèlent nos confrères de L’Express. Cette fermeture du réseau commercial de proximité s’inscrit dans le projet global de relance suite à la crise du Covid-19, dont les conséquences financières affectent toujours lourdement la compagnie aérienne.

Ecrit par – le mardi 07 juillet 2020 à 16H53

L’agence Air France, située tout en bas de l’avenue de la Victoire à Saint-Denis, en face de la préfecture et non loin du Barachois, semble avoir toujours été là.
 
Et voilà qu’elle pourrait bien disparaître, conséquence directe de la pandémie de Covid-19. Même chose pour celle de Saint-Pierre, rue Luc Lorion.
 
Alors que la compagnie aérienne traverse une période des plus tendues suite à la crise sanitaire, elle devrait annoncer ce mardi la fermeture de son réseau commercial de proximité, comme le révèlent nos confrères de L’Express.
 
Une décision de plus pour tenter de pallier aux pertes importantes qu’accuse Air France suite à la crise sanitaire mondiale. La compagnie a déjà confirmé la suppression de 7.580 postes d’ici la fin de l’année. 

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Trois offres de rachat pour Le Quotidien de La Réunion

L’imprimeur Alfred Chane-Pane, le président du JIR, Jacques Tillier, et le patron de presse hexagonale Henri Nijdam sont les trois candidats à la reprise du Quotidien de La Réunion, placé en liquidation judiciaire depuis le 4 octobre. Aucun des repreneurs potentiels ne s’engage à conserver les journalistes, même si tous prévoient d’en réembaucher un certain nombre après leur licenciement.

Prix à la consommation : +16,7 % pour les produits frais en janvier

En janvier, l’indice des prix à la consommation s’est stabilisé à La Réunion après trois mois consécutifs de hausse. Conséquence du passage du cyclone Belal, les prix de l’alimentation repartent à la hausse. Une hausse principalement portée par celle des produits frais.