Revenir à la rubrique : Communiqué

Les AESH sont-ils condamnés à rester la dernière roue du carrosse du rectorat ?

Pour la CFDT REUNION et le Sgen-CFDT, 1er syndicat chez les AESH en terme d’adhérents et d’élus, la réponse est NON !

Ecrit par SGEN-CDGT – le lundi 01 mars 2021 à 15H40

Nos nombreuses interventions (audience, courrier, visio conférence) restent trop longtemps sans réponse et nous réclamons plus de clarté et de fermeté concernant la sécurité au travail et le matériel mis à disposition de nos collègues accompagnants d’élèves handicapés. Il n’est pas acceptable que certains directeurs ou chefs d’établissements refusent de mettre à disposition des AESH les masques qu’ils proposent aux enseignants.

Nous réclamons d’ailleurs des tenues de protection (gants, blouses jetables) pour les AESH qui doivent changer les élèves accompagnés, ainsi que des masques transparents qui faciliteraient une communication bien mise à mal par le port permanent du masque quand cela est possible…

Il est aussi inacceptable que le protocole de « septaine cas contact » qui s’applique aux enseignants ne s’applique pas aux AESH qui sont sommés de revenir sur le lieu de travail en dépit du protocole sanitaire en cours.

Nous demandons à Monsieur le Préfet et Madame la Rectrice que les AESH qui se porteront volontaires fassent partie du public prioritaire pour la vaccination contre la COVID à partir du 3 mars en tant que personnel intervenant auprès des personnes vulnérables. Au moins, cette fois-ci, nous serons sûrs qu’ils ne seront pas oubliés lorsque les personnels de l’Education Nationale deviendront prioritaires !

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] Le Rassemblement National montre son vrai visage et insulte la mémoire de l’esclavage

Dans une interview accordée à Réunion 1ère, Johnny Payet, maire RN de la Plaine des Palmistes, a déclaré qu’il fallait « arrêter de parler d’esclavage » et a exprimé son opposition à la Fet Kaf et aux festivités du 20 décembre. Le parti Pour La Réunion condamne fermement ces propos, les qualifiant d’insultants à la mémoire des victimes de l’esclavage et de l’engagisme.