Revenir à la rubrique : National | Politique

Législatives 2024 : Emmanuel Macron présente son programme

Le président de la République s'est exprimé ce mercredi midi au sujet des Législatives 2024. Il a d'abord salué le travail de son gouvernement face à l'effritement de la majorité présidentielle à l'Assemblée nationale, avant d'évoquer les résultats des Européennes et les mesures qui seront au cœur du programme pour les élections législatives.

Ecrit par N.P. – le mercredi 12 juin 2024 à 13H33

Emmanuel Macron a pris la parole ce mercredi midi pour présenter sa stratégie en vue des élections législatives. Pour le chef de l’Etat, un moment de « clarification » nécessaire après les élections européennes.

Le président de la République a d’abord eu quelques mots pour son gouvernement : « Je veux rendre hommage aux gouvernements successifs, à nos parlementaires qui ont mené un travail remarquable dans des conditions souvent difficiles. Mais beaucoup de choses ont été faites, des décisions prises, des textes passés. »

La dissolution est « une épreuve de vérité entre ceux qui choisissent de faire prospérer leur boutique et ceux qui veulent faire prospérer la France », a expliqué le chef de l’État. « Les masques tombent depuis dimanche », a déclaré Emmanuel Macron au sujet des pourparlers en cours à droite comme à gauche en vues des élections. Il a ensuite fustigé Les Républicains, dont le président s’est positionné favorablement à une alliance avec le Rassemblement national. Le président a aussi critiqué des « des alliances contre-nature aux deux extrêmes qui ne sont d’accord à peu près sur rien, sinon des postes à partager et qui ne seront pas en capacité d’appliquer quelconque programme« , évoquant l’alliance entre le PS et LFI.

Emmanuel Macron a ensuite défini la majorité présidentielle comme il la conçoit aujourd’hui : « Un bloc progressiste et républicain« . Il tend la main aux politiciens qui portent ses valeurs : « Je suis convaincu que des sociaux démocrates, des radicaux, des écologistes, des démocrates chrétiens, des gaullistes et plus largement que beaucoup de nos compatriotes et de responsables politiques, qui ne se reconnaissent pas dans la fièvre extrémiste, qui se retrouvent autour de quelques axes clairs que portent la majorité actuelle, peuvent travailler avec ces dirigeants et bâtir un projet nouveau, une fédération de projets. »

Parmi les mesures annoncées : plus de fermeté au sujet de l’immigration illégale, la généralisation du service national universel, un grand débat sur la laïcité, la construction de huit nouveaux réacteurs nucléaires.

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
33 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Cirest vote 800.000 euros d’aides pour combler la trésorerie de la SPL Estival

Le président Patrice Selly a informé ce mercredi soir les élus communautaires qu’ils devaient résilier l’actuelle délégation de service public de la SPL Estival, seule condition permettant le versement d’une aide forfaitaire de 800.000 euros. Un nouveau contrat sera passé avec la SPL, lequel prévoit en outre d’abonder le capital de 300.000 euros par an pendant 10 ans pour apurer la dette.

Le rappeur Naps sera jugé pour viol

Le parquet de Paris a annoncé ce mercredi que le rappeur Naps, célèbre pour son titre « La Kiffance », sera jugé pour viol. Un juge d’instruction a ordonné qu’il soit traduit devant la cour criminelle départementale de Paris, bien que la date de l’audience ne soit pas encore définie.

La main de la Russie derrière une fausse vidéo de menaces du Hamas ?

Une vidéo mettant en scène un faux combattant du Hamas menaçant la France a été largement diffusée sur les réseaux sociaux, révélant une nouvelle opération de déstabilisation attribuée à la Russie.
À deux jours de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques, la France renforce ses mesures de prévention, redoutant des actions hostiles.