Revenir à la rubrique : Faits divers

​Le Vaccinobus visé par des cocktails Molotov

Le V.I.B, devenu Vaccinobus, a été la cible de cocktails Molotov dans la nuit de dimanche à ce lundi. Ce véhicule effectue une tournée dans toute l'île pour proposer la vaccination contre le Covid-19. Il est actuellement hors-service.

Ecrit par 2341926 – le lundi 10 janvier 2022 à 10H58

Avec la crise sanitaire, le V.I.B, bus événementiel, s’est transformé en véhicule de vaccination mobile. Depuis 8 mois, le bus sert ainsi de Vaccinobus. Il effectue des tournées dans toute l’île, à la rencontre du public qui souhaite se faire vacciner contre le coronavirus.

Dans la nuit d’hier à aujourd’hui quatre cocktails Molotov ont été lancés en direction du véhicule, à l’origine d’un début d’incendie. “Il y en a un qui n’a pas pris feu, heureusement, mais un autre s’est logé sous le bus”, explique la gérante du V.I.B.

Cette agression a entrainé un début d’incendie du véhicule qui était garé au domicile de son propriétaire.
Une intervention immédiate grâce aux extincteurs présents sur site  a permis de maitriser les flammes.

Sous le choc, la propriétaire du bus ne comprend pas cette action : “J’ai déjà eu des menaces, mais je n’y ai jamais porté attention. Je suis outrée, les gens que l’on rencontre sont heureux de voir le bus se déplacer jusqu’à eux. C’est une action sociale. Ce bus, c’est mon seul outil de travail ».

Le(s) auteur(s) ne sont pas connus et une plainte a été déposée. Le véhicule étant endommagé, la tournée du Vaccinobus est actuellement suspendue.

L’ARS réagit

L’ARS « condamne avec fermeté ces actes violents qui viennent perturber la vaccination de la population Réunionnaise
tout en mettant potentiellement en danger le gérant du Vaccinobus et sa famille ».

L’ARS lui apporte tout son soutien et engagera à son niveau la procédure juridique qui s’impose.

L’évaluation des dégâts est en cours. Les réparations devraient être effectuées pour la fin de semaine (sous réserve de livraison des pièces détachées) permettant une reprise d’activité dès la semaine prochaine.

A cette heure, l’enquête judiciaire est en cours.  

Les 3 étapes programmées cette semaine : La Rivière Saint-Louis ce lundi 11, la gare routière de Saint-Louis jeudi 13 et Bras-Panon vendredi 14 janvier sont annulées.

Le préfet a réagi par voie de communiqué pour condamner les dégradations commises à l’encontre du Vaccinobus : 
 

« Jacques Billant, Préfet de La Réunion, condamne avec la plus grande fermeté les dégradations qui ont été perpétrées à l’encontre du Vaccinobus dans la nuit du 09 janvier au Port.

Le véhicule affrété au profit de l’ARS et véritable outil de la solidarité territoriale en matière de vaccination des populations les plus éloignées des centres, a en effet été la cible de cocktails Molotov. Ces agissements délictuels et violents, visant à entraver une mission de service public, sont inacceptables.
 
Alors que le Vaccinobus est un véritable outil de la solidarité territoriale pour la vaccination des populations les plus éloignées des centres, s’en prendre à lui, c’est tenter de priver les Réunionnaises et les Réunionnais qui sont en attente de ce service d’accéder à la protection sanitaire à laquelle ils ont droit »
.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Rodéos urbains au Port : 10 motos saisies et détruites par la Police

Alors que depuis le début de l’année, une recrudescence des rodéos motorisés a été observée au Port avec pour conséquences deux accidents graves de la route, une opération menée par la Police ce jeudi a permis la saisie de 10 motos impliqués dans cette pratique illégale. Les deux-roues ont été détruits.

Soupçons d’emplois illégaux au cabinet de la Région : La stratégie d’enquête décriée par la défense

En début d’audience pour ce premier jour de procès, les 11 prévenus de la Région Réunion, dirigée par Didier Robert de 2010 à 2021, ont nié toute faute malgré les poursuites pour détournement de fonds, prise illégale d’intérêts et de recel après un contrôle de la Chambre régionale des comptes. L’enquête préliminaire a révélé des emplois potentiellement fictifs, des recrutements discrétionnaires et des rémunérations excessives. Les avocats de la défense contestent la procédure, arguant notamment de partialité et d’imprécision des motifs de poursuite.