Revenir à la rubrique : Faits divers

Le Tampon : Alcool, LSD, ecstasy…leur cocktail d’enfer pour commencer la nouvelle année

Jordan et Norbert* ont des souvenirs plutôt flous de leur soirée du 31 décembre. De quartier en quartier du Tampon, ils ont consommé énormément d’alcool mélangé à du LSD et de l’ecstasy dans une virée en enfer qui les a finalement menés en prison pour la nouvelle année.

Ecrit par 376508 – le vendredi 07 janvier 2022 à 20H20

Tous deux ont un casier chargé d’une dizaine de condamnations mais s’étaient « rangés » ces dernières années. Jordan, 24 ans, avait arrêté de boire et a accueilli il y a un mois une petite fille tandis que Norbert, 35 ans, a trouvé un logement. Tous deux ont également trouvé un travail dans une entreprise d’espace vert. La machine a malheureusement à nouveau déraillé vendredi dernier à l’occasion du réveillon de la Saint-Sylvestre.

Jordan se dispute avec sa compagne et décide d’aller retrouver ses camarades à Bras Creux. D’abord de l’alcool, beaucoup de whisky puis des « Haribo », à savoir des cachets d’ecstasy. 
 
Norbert le rejoint et entreprend d’aller prendre les clés de la voiture de la compagne de Jordan sans la prévenir. Les deux hommes font un point d’étape au 17e pour se fournir en LSD et ecstasy qu’il est possible d’acheter « sur le bord de la route », assurent-ils. Après les drogues chimiques, les 2 litres de rhum de Norbert et le whisky ingurgité par Jordan, les souvenirs sont un peu flous. Les deux hommes se retrouvent quoi qu’il en soit dans une maison à Piton Hyacinthe. Norbert casse la vitre de la baie vitrée. Ils fouillent, ne trouvent rien et Jordan met le feu pour effacer leurs traces. 
 
En cette nuit du 31 décembre, dans leur fuite les deux hommes ne passent pas inaperçus alors qu’une fête est organisée non loin de là. Paul* reçoit quelques invités chez lui. Pour pouvoir prendre un appel, il sort sur la route et croise, arrivant en trombe, les deux malfrats.

Ils brutalisent un riverain qui passait un appel à l’extérieur de son domicile

A la barre du tribunal ce vendredi car jugé en comparution immédiate, Jordan assure que c’est Paul qui aurait porté les premiers coups sur le capot de la voiture de sa femme puis en sa direction. De là, une bagarre s’engage entre les trois hommes. Jordan et Norbert vont jusqu’à tenir la victime pour permettre à l’autre de mieux frapper. 15 jours d’ITT ont été délivrés à la victime grièvement blessée au visage.

Les invités alertés, les deux hommes reprennent la route jusqu’à entrer rapidement en collision frontale avec une autre voiture. A nouveau, ils descendent et frappent. Jordan et Norbert prennent la fuite, pris à partie par le voisinage. 
 
Durant plusieurs heures voire jours pour Jordan, ils resteront cachés dans la forêt. Norbert se rendra le premier à la gendarmerie pour dénoncer les coups qu’il avait pris et alors qu’il aurait subi des pressions de Jordan pour prendre l’entière responsabilité de cette virée cauchemardesque. 

« Heureusement qu’il n’y avait personne dans la maison »
 
Ce vendredi, face au tribunal, Norbert a du mal à cacher son état de manque. Le trentenaire confie soigner lui-même régulièrement ses troubles à l’Artane sans quoi il se tourne vers l’alcool, le zamal et d’autres stupéfiants et alors « vacarme sur lui », assure-t-il. 
 
« Certes l’alccol et les stupéfiants tiennent une place importante dans cette procédure mais l’un comme l’autre savaient très bien ce que cela pouvait faire », tance le ministère public. « Heureusement qu’il n’y avait personne dans la maison parce que je ne suis pas sûre qu’ils s’en seraient rendus compte« , ajoute la vice-procureure qui demande pour les deux prévenus des peines fermes de 2 à 3 ans de prison. 
 
Plaidant la sévérité des réquisitions et les problèmes d’addiction, Me Alain Lebras et Gislain Chung To Sang demandent de « tendre la main à ceux qui n’ont pas été suivis » par la justice, déjà condamnés à de nombreuses reprises. 
 
Norbet écope de 18 mois de prison dont 9 avec sursis probatoire durant 2 ans. Un précédent sursis de 3 mois est également révoqué.

Jordan, lui, est condamné à 2 ans de prison dont 1 avec sursis probatoire durant 2 ans.

Le tribunal a ainsi estimé que le jeune homme avait été le plus virulent et avait de surcroît exercé des pressions sur son acolyte. Tous deux sont maintenus en détention et devront suivre des soins en addictologie, indemniser les victimes et le Trésor public. Le procès sur intérêt civil a été renvoyé à une date ultérieure.

*prénoms d’emprunt

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique