Revenir à la rubrique : Economie

Le port de la Réunion passera sous le giron de l’Etat le 1er janvier 2013

Le décret instituant le grand port maritime de la Réunion a été publié ce matin au Journal officiel, comme le révèle nos confrères d’Imazpress. Le texte entrera en vigueur le 1er janvier 2013. En clair, le port de la Réunion, actuellement sous concession de la CCIR (Chambre de commerce et d’industrie), va être transformé en […]

Ecrit par – le mardi 02 octobre 2012 à 17H42

Le décret instituant le grand port maritime de la Réunion a été publié ce matin au Journal officiel, comme le révèle nos confrères d’Imazpress. Le texte entrera en vigueur le 1er janvier 2013. En clair, le port de la Réunion, actuellement sous concession de la CCIR (Chambre de commerce et d’industrie), va être transformé en grand port maritime de la Réunion. Le port sera sous le giron de l’Etat et administré par un conseil de surveillance et un directoire.

Une disposition réglementaire qui fait suite à la loi du 22 février 2012 portant sur la réforme des ports d’Outre-mer et relevant de l’Etat. Une situation qui a fait grincer des dents du côté de la CCIR, le port étant sous concession de la Chambre consulaire.

En août dernier, au cours d’une conférence de presse à la Chambre de commerce, Théophane Narayanin, actuel trésorier, avait annoncé vouloir repousser cette échéance. « Aujourd’hui, le port est sous concession de la CCIR. On ne peut pas dépouiller la Chambre de commerce de tous ses actifs en très peu de temps (ndlr : La CCIR a perdu la concession de l’aéroport). Il y a un risque de déstabiliser l’outil consulaire. Aujourd’hui, des cabinets d’expertise travaillent sur cette question et doivent faire un rendu auprès de l’Etat au cas où le port passerait en port maritime. On se bat et on ne recule devant rien. L’Etat n’a pas vocation à gérer des ports. Il y a une véritable crainte de voir le port devenir privé, ce qui serait un problème pour le consommateur« , avait-il souligné. Une prise de position qui n’a malheureusement pas changé la donne puisque l’Etat vient de promulguer le décret au Journal officiel.

Mais on se souvient que cette sortie médiatique n’avait pas été du goût de la CGTR Port et Docks. Cette dernière avait vigoureusement critiqué cette prise de position rappelant la nécessité de faire passer la réforme au 1er janvier 2013. Une réforme nécessaire pour accroitre la compétitivité et les performances face à la concurrence des autres ports de la zone océan Indien.

Dans la parution au Journal officiel, le décret rappelle que le port sera placé désormais sous la tutelle du ministre chargé des ports maritimes, actuellement Frédéric Cuvillier. Son siège social sera situé sur la commune du Port. Au conseil de surveillance, siègeront un membre du conseil municipal du Port, un membre du TCO (Communauté d’agglomérations des territoires de la côte Ouest), trois représentants élus de la Chambre de commerce et d’industrie « nommés sur proposition de la Chambre consulaire par le ministre chargé des ports maritimes« , rappelle le décret. Quant au directoire il sera composé de trois membres.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Trois offres de rachat pour Le Quotidien de La Réunion

L’imprimeur Alfred Chane-Pane, le président du JIR, Jacques Tillier, et le patron de presse hexagonale Henri Nijdam sont les trois candidats à la reprise du Quotidien de La Réunion, placé en liquidation judiciaire depuis le 4 octobre. Aucun des repreneurs potentiels ne s’engage à conserver les journalistes, même si tous prévoient d’en réembaucher un certain nombre après leur licenciement.

Prix à la consommation : +16,7 % pour les produits frais en janvier

En janvier, l’indice des prix à la consommation s’est stabilisé à La Réunion après trois mois consécutifs de hausse. Conséquence du passage du cyclone Belal, les prix de l’alimentation repartent à la hausse. Une hausse principalement portée par celle des produits frais.