Revenir à la rubrique : Société

Le mécontentement des parents de l’école élémentaire Jules Joron

Les parents de l’école Jules Joron à la Possession sont exaspérés. Selon eux, la maîtresse d'une classe de CP est souvent absente. Problème, le système de remplacement a du mal à fonctionner parfaitement.

Ecrit par Ludovic Robert – le jeudi 11 décembre 2008 à 15H43

Le remplacement des professeurs des écoles est un système complexe. Et les parents de l’école Jules Joron de la Possession en font l’amère expérience.
Pour les mères de ces enfants, ces absences deviennent difficiles à vivre pour elles comme pour leurs enfants: « Nous sommes très en colère car on nous tourne en bourrique. Nos enfants sont extrêmement perturbés et je ne vous parle pas des désagréments éducatifs liés à ces absences répétées et aux différents remplacements. Il existe des absences récurrentes dans cette école élémentaire. Nous ne sommes pas insensibles à la situation personnelle de ce professeur mais il commence à y avoir du retard non rattrapé… et à cet âge…»

Il est clair que des absences répétées peuvent nuire au programme qui s’étend sur cinq périodes. Le vrai problème est, en réalité, lié au remplacement parfois tardif des professeurs.

Pour le directeur de cette école qui est aussi instituteur, il n’y a pas matière à polémiquer et pour cause: «Le remplacement a été effectif ce matin. Il est vrai qu’il y a eu des difficultés… Il y a bien eu des absences justifiées mais, en aucun cas, elles n’ont atteint quatre semaines cumulées! Nous n’en sommes qu’à la seconde période de formation et je vois mal comment ces élèves pourraient déjà être pénalisés ! Il y a parfois un temps de latence lorsqu’il y a des absences mais, en général, les remplacements interviennent rapidement ».

Les parents de leur côté constatent que leurs enfants se retrouvent avec des remplacements répétés, ce qui peut nuire au bon déroulement du programme, mais aussi les déstabiliser.

Pour la chargée de communication du rectorat, Nathalie Collienne, il existe trois type de remplacement des enseignants :

–    les congés longs (hospitalisation, maternité)
–    les interventions localisées gérées par les inspecteurs
–    les brigades de formation

On le voit, les remplacements restent compliqués à prévoir et une grosse gestion est souvent nécessaire ainsi qu’une bonne communication. Les mères des élèves promettent, cependant, de ne pas en rester là et prévoient un « sitting » au cas où ce type de situation viendrait à se reproduire. Cet après-midi, le comité des parents devait rencontrer un inspecteur afin de lui exposer le problème mais aussi leurs revendications.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le clip officiel du séga Ich An

Emmanuel est la star incontestée du karaoké du Four à Chaux de Saint-Leu. Son interprétation de la chanson « Jalousie » de Tessa a fait le tour des réseaux sociaux. Consécration ultime, Emmanuel a tourné un clip avec sa chanteuse préférée.

Un mauvais sort s’acharne contre le JIR

A croire que quelqu’un a jeté un sort sur le JIR. Alors que ça fait une semaine que le journal du Chaudron n’est plus imprimé et n’est accessible qu’en version numérique, on pensait le conflit résolu après l’accord des deux parties pour la signature d’un protocole. Le journal aurait donc dû être imprimé hier soir et mis en distribution ce matin. C’était compter sans un dernier problème de dernière minute qui renvoie la sortie du journal en version « papier » au début de semaine prochaine.