Revenir à la rubrique : Economie

La Région donne de l’air à la trésorerie d’Air Austral

Le conseil régional doit voter ce mardi en assemblée plénière l’aide consentie pour combler le besoin en trésorerie d’Air Austral. Une aide qui intervient alors que la compagnie régionale est dans l’attente d’un coup de pouce de l’Etat.

Ecrit par SI - LG – le mardi 09 mars 2021 à 00H57

Comme toutes les compagnies du monde, Air Austral a subi les contrecoups des fermetures de frontière et de réduction drastique du nombre de vols depuis mars 2020. Elle doit composer avec la chute très importante de ses recettes, soit 100 millions d’euros de moins par rapport à l’estimation établie au tout début de la crise. 

A l’instar des mesures d’aide adaptées en faveur des autres compagnies françaises l’an dernier, la compagnie pourra bénéficier d’une aide de l’Etat. Une aide qui pourrait prendre différentes formes. Soit à travers une compensation du préjudice subi par la compagnie régionale en raison des mesures d’urgence prises par certains gouvernements dans le contexte de pandémie, soit à travers un prêt participatif. « Des discussions sont en cours avec le ministère des Finances et de la Relance, celui des Outre-mer et le secrétariat général du Transport », explique l’exécutif régional, actionnaire majoritaire de la compagnie à travers la société d’économie mixte locale SEMATRA.

Le besoin de financement complémentaire évalué à 60 millions

Mais dans l’attente de l’aboutissement des discussions et pour « permettre à Air Austral de faire face à ses besoins immédiats de trésorerie », la majorité régionale proposera ce mardi en assemblée plénière d’accorder un soutien financier complémentaire, sous la forme d’un prêt d’actionnaire en compte courant d’associé pour un montant de 15 millions d’euros et d’un emprunt obligataire simple pour un montant de 25 millions d’euros. 

Au final, en prenant en compte les hypothèses retenues et les obligations futures de la société telles que le remboursement des dettes du Prêt Garanti par l’État (PGE), le besoin de financement complémentaire de la société d’Air Austral est évalué à 60 millions d’euros.

Le remplacement des B737-800 et de l’ATR est maintenu

Parallèlement, la direction de la compagnie travaille sur l’établissement d’un nouveau plan de réduction de ses coûts à travers un accord « activité partielle longue durée » et un nouvel accord de rupture conventionnelle collective, tous deux en cours de négociation, ainsi qu’un plan de transformation numérique pour permettre des gains de productivité mais aussi le maintien de l’arrivée prochaine d’Airbus A220 en remplacement des B737-800 et de l’ATR 500.

En 2020, Air France avait été aidée par l’Etat avec 7 milliards d’euros consistant en une garantie d’Etat pour des prêts et en un prêt d’actionnaire afin de fournir à l’entreprise un soutien de trésorerie urgent.

De même, Corsair, qui opère aussi à La Réunion, avait bénéficié d’une aide à la restructuration de 106,7 millions d’euros et un montant de 30,2 millions d’euros pour compenser le préjudice subi durant la période de fermeture des frontières. 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique