Revenir à la rubrique : Société

La chasse aux tangues jugée illégale… deux ans après

La chasse aux tangues au cours de la saison 2022 était illégale. Les arguments développés par l’avocat de l’association de protection animale One Voice ont fait mouche devant le juge administratif de Saint-Denis.

Ecrit par Ludovic Grondin – le jeudi 11 janvier 2024 à 10H56
L'arrêté préfectoral de 2022 avait été attaqué par l'association One Voice

Le délai de traitement de la juridiction administrative est celle qu’elle est, c’est-à-dire en moyenne d’un an et demi à deux ans lorsqu’un recours en annulation d’un acte administratif est lancé par toute personne ayant un intérêt à agir. L’association One Voice ne découvre pas la réalité du temps judiciaire mais crie victoire en ce début d’année 2024 pour un recours déposé… début 2022.

Le 13 janvier de cette année-là, le préfet de La Réunion fixait les dates d’ouverture et de fermeture de la chasse aux tangues sur notre territoire, soit du 16 février au 13 avril 2022. L’arrêté avait été rapidement attaqué par l’association One Voice, tant sur l’urgence de casser l’arrêté que sur le fond. Si l’association avait perdu sur la procédure de référé, le tribunal administratif de La Réunion lui donne raison deux ans après sur le fond. Entretemps, des milliers de tangues ont été débusqués et dégustés.

Cette victoire judiciaire n’est cependant pas vaine puisqu’elle éclaire l’administration préfectorale sur les conditions d’autorisation qui risquent fort d’être à nouveau attaquées lors des prochains arrêtés fixant l’ouverture de la chasse.

Tout d’abord, le juge administratif de Saint-Denis de La Réunion, dans son jugement du 29 décembre, s’appuie sur le raisonnement développé avec succès en métropole par One Voice pour faire interdire dans près de trente départements la « cruelle méthode » de vénerie sous terre des blaireaux. Une pratique qui décime les petits de ces mustélidés.

Le juge administratif considère également que la préfecture, dans son arrêté de janvier 2022, n’apportait aucune information sur la population des petits mammifères tant recherchés par les chasseurs péi.

Forte de cette victoire judiciaire, l’association annonce qu’elle se tient prête à ferrailler, s’il le faut une nouvelle fois, lorsque le très proche arrêté préfectoral tombera.

Thèmes : Tangue
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
25 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

1.200 Pétrels de Barau échoués sur toute La Réunion

Durant ce mois d’avril, les Pétrels de Barau juvéniles prennent leur envol pour la première fois, tentant de rejoindre la mer pour aller se nourrir. Chaque année, nombre de ces oiseaux marins endémiques et protégés s’échouent avant d’atteindre le large. Cette année, le nombre d’échouages est beaucoup plus élevé que prévu.

APEBA : Une marche conviviale ce dimanche en faveur de la protection animale

L’association APEBA organise une randonnée familiale dans la forêt de l’Etang-Salé ce dimanche à partir de 9h, en présence de bénévoles, de partenaires, mais aussi de chiens à l’adoption. Un événement qui vise à « soutenir le combat contre la maltraitance et l’errance animales à la Réunion ».