Revenir à la rubrique : Social | Société

Journée pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Plusieurs manifestations et ateliers sont organisés ce samedi à La Réunion dans le cadre de la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.

Ecrit par N.P. – le samedi 25 novembre 2023 à 08H04
Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

La préfecture liste les manifestations prévues ce samedi tout autour de La Réunion pour la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. L’Etat rappelle que depuis le début de l’année, les forces de l’ordre interviennent en moyenne 17 fois par jour pour des faits de violences intrafamiliales. Ce sont environ 10 femmes victimes de violences qui chaque jour se présentent dans un commissariat ou une brigade de gendarmerie.

La Réunion est aussi « le quatrième département de France le plus violent envers les femmes« , précise la préfecture. Les autorités rappellent que le 39 19 est le numéro à appeler si l’on est victime ou témoin de violences.

Événements organisés le 25 novembre 2023

Saint-Louis – 0262 59 92 92 – 8h-14h

Le centre communal d’action social de la commune de Saint-Louis organise une marche de 6 kilomètres à partir d’un village de prévention installé sur la place de la mairie, pour permettre au plus grand nombre d’accéder à des ressources utiles, des conseils pratiques et des informations clés sur les violences intrafamiliales.

Saint-Denis – festivalfilm.aufeminin@gmail.com – 17h-21h

Le festival du film au féminin revient cette année aux jardins familiaux du Chaudron, s’inscrivant toujours dans cette journée internationale de sensibilisation, afin d’interpeler et de sensibiliser sur la question des violences faites aux femmes. Un événement en présence d’Andréa Bescond, danseuse, comédienne, metteuse en scène, scénariste, réalisatrice et auteure française engagée dans cette cause.

Saint-Denis – n.taurines@saintdenis.re – 9h-16h

La ville de Saint-Denis organise un village d’information et des ateliers à destination du grand public, à Champ Fleuri. Des animations seront prévues spécifiquement pour les femmes (coiffure, esthétique, bien-être, etc.)

Saint-Denis – contact.noustoutes974@gmail.com – 16h

Une marche contre les violences sexistes et sexuelles sera organisée par le collectif Nous toutes 974 dans les rues de la ville et partira à 16h du Jardin de l’État.

Saint-Benoît – afecttt3@orange.fr – 13h

En partenariat avec la ville de Saint-Benoît et l’association féminine de l’Est contre tristesse, tyrannie et traumatisme (AFECT), la façade de la maire sera illuminée pour l’occasion. Un violentomètre géant installé sur le parvis de la mairie. Un stand de prévention sera à la disposition du grand public sur le marché forain et une pièce de théâtre “L’heur pou di” sera proposée dans la salle de l’Échange en mairie.

Saint-Benoît – afecttt3@orange.fr – 11h

À l’occasion du 25 novembre, journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles, Jérôme Filippini, préfet de La Réunion inaugurera le premier van itinérant « Nina&Simon.e.s » d’Outre-mer aux côtés de l’association AFECT (Association Féminine de l’Est contre Tristesse, Tyrannie, Traumatisme).  D’autres évènements programmés dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes vous seront communiqués très prochainement.

Mois de novembre

Le collectif pour l’élimination des violences intrafamiliales distribue tous le mois de novembre des culottes menstruelles dans les quartiers prioritaires, lors d’ateliers de sensibilisation. Ce collectif est composé des associations AFECT, AFEVV, Agence Soleil, Gopaul Roopmala, Ligue des droits de l’homme, Orizon, Réseau Oté, RIVE, UFAL 974, oeuvrant en matière de lutte contre les discriminations, de lutte contre les violences faites aux femmes, aux enfants ou aux familles, de développement et de promotion des valeurs de respect, de tolérance, d’acceptation de la différence.

 

S’abonner
Notification pour
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
AIE-AIE-AIE
2 mois il y a

Journée pour l’élimination de la violence à l’égard des femmesLA SOLUTION EST SIMPLE
INTERDISEZ LA VENTE D ALCOOL ET LES VIOLENCES FINIRONT PAR DISPARAITRE

Marco
Répondre à  AIE-AIE-AIE
2 mois il y a

Totalement d’accord. Et ainsi les associations et journalistes qui se gavent sur ce sujet comme aussi le réchauffement climatique ou l’Ukraine, peut être se calmeront

Fidol Castre
2 mois il y a

La Réunion est aussi « le quatrième département de France le plus violent envers les femmes« , précise la préfecture.

Je pense plutôt que les femmes réunionnaises hésitent moins à porter plainte. Et c’est très bien. Car un type qui frappe sa femme mérite qu’on lui pète les dents. En tout cas, dans mon entourage, je n’en connais aucun.

Nonviol900456
2 mois il y a

S’il vous plaît, organisez-en un pour aider les hommes et les garçons et empêcher les mères de frapper leurs fils et leurs maris.

Une Femme
2 mois il y a

Et la journée internationale contre la violence faite aux enfants, vous savez, ceux qui ne peuvent pas se défendre, c’est pour quand?

TICOQ
2 mois il y a

Proverbe musulman : « Si tu ne sais pas pourquoi tu bats ta femme, elle le sait. »

Marco
2 mois il y a

Toujours ces associations de gauche pour une cause effectivement juste pour le cas des femmes subissant des violences. Mais ici c’est du militantisme politique et féministe parfois extrême en sens inverse, et souvent des fonctionnaires

jeanbaiselarak
2 mois il y a

Chaque coups est donné avec amour.

Dans la même rubrique

SPL Estival : Le redressement judiciaire prolongé de trois mois

Le tribunal de commerce de Saint-Denis a prolongé jusqu’au 22 mai le redressement judiciaire de la SPL Estival, le temps d’affiner les contours du nouveau plan de sauvegarde économique (PSE) ébauché après la grève des salariés, en fin d’année dernière. Pour garantir la survie de l’entreprise publique de transport, environ 70 salariés auront le choix entre accepter une baisse de leur rémunération, ou partir dans le cadre d’un licenciement économique.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial