Revenir à la rubrique : Faits divers

Ibrahim Patel élu grâce à un faux : « De qui se moque-t-on ? »

Ce vendredi, et en son absence, l'ancien président de la Chambre de commerce et d’industrie de la Réunion a été condamné à six mois de prison avec sursis et à une interdiction d'exercer une fonction publique pendant cinq ans pour avoir établi un faux au moment du dépôt de sa candidature lors des élections en 2021.

Ecrit par Isabelle Serre – le vendredi 07 juin 2024 à 10H13
Photo : Pierre Marchal / Anakao Press

Pour être éligible, Ibrahim Patel, 62 ans, a fourni dans son dossier de candidature aux élections à la CCIR une attestation mentionnant qu’il exerçait des fonctions au sein de la société Arya. Sauf que les candidats doivent avoir exercé au moins deux ans pour se présenter, ce qui n’était pas le cas, ont dénoncé ses détracteurs. Une société mise en sommeil au moment des faits reprochés, déplore son avocat Me François Avril, mais ayant toujours une activité morale, même si elle n’avait pas d’activité économique à ce moment-là. « Rien d’illégal donc et encore moins d’intentionnel », précise la robe noire.

Pour le représentant de la société, Ibrahim Patel a joué la naïveté, « un comportement impardonnable » pour le sexagénaire qui a exercé deux mandats en tant que président de la CCIR. « De qui se moque-t-on ?« , a ironisé le parquet insistant sur l’élément intentionnel et proposant au tribunal de condamner l’intéressé à six mois de prison avec sursis ainsi qu’une privation de droits civiques pendant cinq ans, interdiction de mandat social et une exclusion des marchés publics. Et de rappeler que l’intéressé avait été condamné en 2021 pour usage de faux et escroquerie : « Il connaît la technique, mais cette fois ça ne va pas marcher« , prévient le procureur de la République.

Le tribunal correctionnel condamne Ibrahim Patel à 6 mois de prison avec sursis, une amende de 3000 euros et une interdiction d’exercer une fonction publique pendant cinq ans.

Thèmes : Ibrahim Patel
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
20 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Soubaya Camatchy, d’accusé à victime : son co-détenu jugé pour viol et violences répétées

Condamné à 10 ans de réclusion criminelle pour tentative d’assassinat, Soubaya Camatchy n’en a pas fini avec la justice. Suite à une décision de la chambre de l’instruction ce mardi, c’est en tant que victime de viol et de violences répétées qu’il va retrouver la juridiction criminelle. Les magistrats de la chambre viennent de confirmer l’ordonnance de mise en accusation de son co-détenu, accusé de l’avoir agressé et violenté durant ses premiers jours de détention provisoire.

Un trafic international de stéroïdes démantelé

C’est une enquête de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique de La Réunion (OCLAESP) qui a permis de mettre à jour et démanteler un trafic international de stéroïdes anabolisants. Plusieurs personnes ont été interpellées à La Réunion et en métropole. Tout est parti de l’interception d’un colis par les douanes de La Réunion.