Revenir à la rubrique : Communiqué

Ericka Bareigts rencontre le comité français de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature

En tant que présidente de l’Agence Régionale de la Biodiversité (ARB), Ericka Bareigts a rencontré Sébastien Moncorps, le directeur du comité français de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

Ecrit par N.P. – le mercredi 06 décembre 2023 à 16H58

Le communiqué :

En déplacement à Paris, Madame Éricka BAREIGTS, présidente de l’Agence Régionale de la Biodiversité (ARB) de l’île de La Réunion, a rencontré ce lundi 4 décembre Monsieur Sébastien MONCORPS, directeur du comité français de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

Depuis le 25 mai 2023, Éricka BAREIGTS, vice-présidente de la Région Réunion déléguée à la biodiversité et ancienne ministre des Outre-mer, préside l’ARB de La Réunion. Elle porte l’ambition de rassembler les acteurs locaux et de les mobiliser autour d’une vision commune pour préserver, restaurer et valoriser la biodiversité réunionnaise. Elle souhaite également favoriser l’échange de connaissances, la coordination des actions, et la sensibilisation du public autour des richesses et de la fragilité de La Réunion.

Hotspot de la biodiversité mondiale, La Réunion fait malheureusement face à plusieurs menaces. Les espèces animales et végétales de l’île sont malheureusement menacées par différents facteurs, en premier lieu, bien sûr, le dérèglement climatique qui modifie températures et précipitations à La Réunion comme ailleurs. L’artificialisation des sols et la pression anthropique accentuent par ailleurs les phénomènes d’érosion et d’appauvrissement des milieux naturels. Enfin, la concurrence des espèces invasives est une menace particulièrement élevée pour notre biodiversité. Ces espèces sont, comme le rappelait l’IPBES dans un rapport de septembre dernier, la cinquième cause d’érosion de la biodiversité dans le monde. Comme le note la Stratégie nationale de la Biodiversité, “les espèces exotiques envahissantes sont impliquées dans 53 % des extinctions d’espèces recensées dans les collectivités françaises d’Outre-mer”.

Le récent rapport de l’UICN sur la dégradation de la flore à La Réunion rappelle l’urgence à poursuivre les actions. En effet, 395 espèces végétales sont menacées de disparaître. Cette situation préoccupante s’aggrave par ailleurs : 30% des espèces endémiques étaient en danger d’extinction en 2010 ; ce sont 41 % des espèces endémiques aujourd’hui.

Le rapport de l’UICN valide à cet égard le choix de La Réunion de faire de la lutte contre les espèces invasives une priorité.

Pour que la lutte contre les espèces invasives soit pleinement efficace, elle doit s’accompagner d’un projet de restauration des milieux et ainsi limiter les risques de reprise. La récente convention signée par l’État, le Parc National, le Cirad et l’Université de La Réunion autour du projet Reminat permettra d’avancer sur ce sujet. Ces dispositifs de préservation en vigueur mettent en valeur l’originalité de notre île qui ne se retrouve nulle part ailleurs.

Éricka BAREIGTS : « Je souhaite collaborer avec le relais national et européen pour élaborer un nouveau plan visant à préserver la biodiversité ultramarine. Mettre à jour la stratégie nécessite l’établissement d’une nouvelle feuille de route cruciale, comprenant une évaluation des financements. Les opérations percutantes seront l’élément moteur de l’Agence Régionale de la Biodiversité de l’île de La Réunion ».

Cette réunion initie un cycle de rencontres et partenariats à venir entre l’ARB de La Réunion et les autres instances de protection et valorisation de la nature.

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Perceval Gaillard dénonce les « profits scandaleux » du secteur des carburants à La Réunion

Le député Perceval Gaillard a interpellé le ministre de l’Economie au sujet des profits des « profits scandaleux du secteur des carburants à La Réunion ». « Les grossistes pétroliers ont engrangé 28 millions d’euros de résultat net tandis que la Société Réunionnaise des Produits Pétroliers (SRPP), pour son activité de stockage, a dégagé 5,8 millions d’euros de résultat net », pointe-t-il du doigt, déplorant par ailleurs que « seules 30 stations-services sur 160 ont transmis leurs comptes ».

Olympiades culturelle en Outre-mer : Mouton noir et Sa mem’mem lauréats

Le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer, le ministère de la Culture et le Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 ont publié les résultats de la Commission nationale qui s’est réunie le 9 janvier 2024. A La Réunion, Mouton Noir (Le Séchoir) et Sa mem’mem (Compagnie Danses en l’R) sont lauréats.