Revenir à la rubrique : Santé

Epidémie de gastro-entérites à La Réunion

L’épidémie de gastro-entérites observée depuis quelques semaines se poursuit. Elle touche l’ensemble de l’île, et principalement les jeunes enfants. L’ARS OI rappelle la nécessité de respecter attentivement les mesures d’hygiène et souligne l’importance d’une réhydratation précoce dès l’apparition des premiers symptômes. Le nombre de consultations pour gastro-entérites est en augmentation depuis la rentrée scolaire à […]

Ecrit par – le vendredi 03 octobre 2014 à 13H08

L’épidémie de gastro-entérites observée depuis quelques semaines se poursuit. Elle touche l’ensemble de l’île, et principalement les jeunes enfants. L’ARS OI rappelle la nécessité de respecter attentivement les mesures d’hygiène et souligne l’importance d’une réhydratation précoce dès l’apparition des premiers symptômes.

Le nombre de consultations pour gastro-entérites est en augmentation depuis la rentrée scolaire à LaRéunion, principalement dans les services d’urgences et dans les consultations de médecine de ville. Les analyses virologiques ont montré la présence de rotavirus, virus connu pour entrainer des gastro-entérites
chez les jeunes enfants, parfois sévères

Symptômes et modes de transmission

De manière générale, la gastro-entérite est une infection du système digestif causée surtout par un virus. Ce dernier survit au minimum huit heures sur les surfaces inertes et parfois jusqu’à sept jours. La maladie dure en moyenne de 2 à 5 jours, mais on peut rester contagieux jusqu’à 3 jours après la guérison.

Les symptômes sont nombreux : vomissements, diarrhée aiguë, fatigue, perte d’appétit, maux de tête, fièvre, frissons, douleurs d’estomac, crampes abdominales, nausées.

Cette infection saisonnière peut entraîner un risque de déshydratation, qui peut avoir des conséquences graves chez les plus fragiles, notamment les nourrissons, jeunes enfants et personnes âgées.

Recommandations à la population

Dès l’apparition des symptômes
– Consultez rapidement un médecin
– Réhydratez-vous : la meilleure prévention des complications de la diarrhée aiguë est la réhydratation (boire de l’eau régulièrement). Des solutés de réhydratation peuvent aussi être utilisés pour prévenir la déshydratation chez l’enfant.

Mesures d’hygiène à respecter pour éviter d’attraper la maladie et pour les personnes malades
– Lavage des mains : les mains constituent le vecteur le plus important de la transmission des virus qui transmettent les gastro-entérites et nécessitent de ce fait un nettoyage fréquent à l’eau et au savon. Ces mesures sont à observer à tout âge.
– Hygiène des surfaces : les virus qui transmettent les gastro-entérites sont très résistants dans l’environnement et présents sur les surfaces (poignées de portes, rampes, comptoirs etc.). Ces surfaces doivent être nettoyées et désinfectées soigneusement et régulièrement avec des produits adaptés
(détergents, eau javellisée,…), particulièrement dans les collectivités.
– Personnes travaillant en collectivité ou en préparation de repas : l’application de mesures d’hygiènes strictes lors de la préparation des aliments, en particulier dans les collectivités, ainsi que l’éviction des personnels malades permet d’éviter ou de limiter les épidémies de gastro-entérites

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Épidémie de Leptospirose : Circulation à un niveau élevé

Santé Publique France océan Indien fait le point sur les circulations virales en cours à La Réunion. L’épidémie de Leptospirose a atteint un niveau plus élevé que les années précédentes. Une personne diagnostiquée est décédée, mais les autorités ne peuvent pas confirmer un lien entre le décès et la maladie bactérienne.

Un quart des élèves réunionnais de 6e sont en surcharge pondérale

À l’occasion de la Journée mondiale de l’obésité le 4 mars prochain, L’ARS et l’académie de La Réunion ont mené une étude conjointe sur la corpulence des enfants en classe de 6ᵉ. Sur 1.700 élèves, presque un quart d’entre eux sont déjà concernés par le surpoids.