Revenir à la rubrique : Santé

Don du sang : « Quand on peut donner, il faut le faire! »

Une grande collecte de sang a lieu aujourd'hui dans toute la France à l'occasion de la journée mondiale des donneurs de sang. Petit détour par la salle Candin ou un stand a été mis en place.

Ecrit par – le jeudi 14 juin 2012 à 12H06

Vous avez entre 18 et 70 ans, pesez au moins 50 kg et votre taux d’hémoglobine est suffisant ? Vous pouvez donner votre sang en cette journée mondiale des donneurs de sang. Une équipe de bénévoles et de médecins vous attendent à la salle Candin ainsi qu’à la Maison du don à Saint-Pierre pour une collecte qui sauvera des vies.

« Quand on peut donner, il faut le faire », indique Julie, qui donne son sang depuis le lycée. « Si un jour j’ai un problème, j’espère qu’on pourra aussi me donner, c’est dans la logique des choses », explique-t-elle. Julie donne son sang jusqu’à quatre fois dans l’année. « On peut donner très peu et que ça fasse beaucoup », ajoute la jeune femme.

Près de 200 élèves de primaire se sont déplacés ce matin pour être sensibilisés au don du sang. « On est venus voir comment on donne son sang », indique une fillette de 11 ans. « C’est pour aider les gens qui sont malades car toutes les deux secondes quelqu’un de plus a besoin de sang pour survivre », répond son camarade qui assure ne pas avoir peur de donner son sang un jour.

L’EFS espère récolter 200 poches de sang lors de cette opération dans le Nord. « L’année dernière nous avons récolté 200 poches tout rond alors que la route du littoral était fermée et des conditions météos difficiles dans le Nord », explique François Schooneman, directeur de l’EFS Réunion, qui espère que ce chiffre sera dépassé car les besoins en produits sanguins sont en constante augmentation chaque année. Entre 2010 et 2011, les besoins ont augmenté de 3% à la Réunion, un phénomène lié au vieillissement de la population dû à l’allongement de la durée de vie.

La collecte se tient jusqu’à 17h à la salle Candin à Saint-Denis et à la Maison du don rue Suffren à Saint-Pierre. L’objectif de cette opération annuelle est aussi d’avoir des nouveaux donneurs et des les fidéliser.

 

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Réunion face au cancer : Une étude révèle des disparités de survie avec l’Hexagone

La première étude sur la survie des personnes atteintes de cancer à La Réunion entre 2008 et 2018 révèle des disparités significatives de survie entre les différents cancers, mais également entre La Réunion et la France hexagonale. Cette étude met en lumière l’impact de facteurs socio-économiques sur les causes de la maladie et la nécessité d’adapter les stratégies de lutte contre le cancer au contexte local.

Épidémie de Leptospirose : Circulation à un niveau élevé

Santé Publique France océan Indien fait le point sur les circulations virales en cours à La Réunion. L’épidémie de Leptospirose a atteint un niveau plus élevé que les années précédentes. Une personne diagnostiquée est décédée, mais les autorités ne peuvent pas confirmer un lien entre le décès et la maladie bactérienne.

Un quart des élèves réunionnais de 6e sont en surcharge pondérale

À l’occasion de la Journée mondiale de l’obésité le 4 mars prochain, L’ARS et l’académie de La Réunion ont mené une étude conjointe sur la corpulence des enfants en classe de 6ᵉ. Sur 1.700 élèves, presque un quart d’entre eux sont déjà concernés par le surpoids.