Revenir à la rubrique : Société

Des païens à la pâte à crêpe : L’origine de Mardi Gras

Bien avant de devenir le jour de la gourmandise, Mardi Gras était célébré dans la Rome Antique. Une célébration qui s'est intégrée à toutes les civilisations jusqu'à devenir l'incontournable festivité des cours d'école. Retour sur l'histoire de cette fête à la douce odeur de friandises.

Ecrit par G.D. – le mardi 13 février 2024 à 10H21

Mardi Gras, une célébration bien connue pour ses défilés colorés, ses masques flamboyants et ses festivités débridées, a des origines profondément enracinées dans l’histoire et la culture. Souvent perçu comme une fête chrétienne, Mardi Gras trouve en réalité ses racines dans des traditions païennes, ainsi que dans les coutumes religieuses et sociales qui ont évolué au fil du temps.

Dans l’Antiquité romaine, cette journée marquait le passage de l’hiver au printemps, une période de célébration du renouveau de la nature. Aujourd’hui, dans la tradition chrétienne, Mardi Gras annonce le début du Carême, une période de jeûne de 40 jours précédant Pâques. Mais comment cette célébration a-t-elle évolué pour devenir le carnaval exubérant que nous connaissons aujourd’hui ?

La réponse réside dans la nature même de Mardi Gras : un moment de réjouissance et de liberté où les règles sociales sont momentanément mises de côté. Dans de nombreux pays, Mardi Gras est précédé par une période de festivités appelée le carnaval, où les masques, les costumes et les danses extravagantes sont à l’honneur. Cette tradition, ancienne comme le monde, a été transmise à travers les siècles, s’adaptant aux cultures et aux croyances locales.

Au XIIIe siècle, l’apparition des masques a apporté une dimension d’anonymat à la fête, permettant aux participants de s’adonner à des comportements audacieux en toute impunité. Les rues se sont transformées en véritables théâtres vivants, où jeux et divertissements étaient rois. Aujourd’hui, cette tradition persiste, offrant une évasion jubilatoire des normes sociales établies.

Les mets sucrés jouent également un rôle central dans les festivités de Mardi Gras. Des beignets aux crêpes en passant par les gaufres, ces douceurs traditionnelles trouvent leur origine dans une lutte contre le gaspillage alimentaire. Face à l’abondance d’œufs et de beurre destinés à rester inutilisés pendant le Carême, l’idée de les transformer en délices culinaires s’est naturellement imposée.

Thèmes : Mardi Gras
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Fermeture pour travaux du sentier La Brèche – Roche Plate la journée de lundi

Suite aux travaux et/ou évaluations d’état de certains sentiers de randonnée pédestre situés sur le domaine forestier géré par l’ONF La Réunion, certains sentiers peuvent être rouverts, notamment le sentier de Bras de Pontho (sentier Dassy) ainsi que le sentier Mollaret.

A noter, des travaux sont programmés sur le sentier La Brèche – Roche Plate le 4 mars. Ce sentier essentiel aux habitants (actuellement unique connexion entre Mafate Sud et Mafate Nord) a été rouvert mais de brefs travaux (impossibles à réaliser avant cette date) permettront de conserver un sentier sécurisé. Ce sentier sera donc fermé pour la journée du lundi 4 mars 2024 uniquement, prévient l’ONF.

La Réunion face au cancer : Une étude révèle des disparités de survie avec l’Hexagone

La première étude sur la survie des personnes atteintes de cancer à La Réunion entre 2008 et 2018 révèle des disparités significatives de survie entre les différents cancers, mais également entre La Réunion et la France hexagonale. Cette étude met en lumière l’impact de facteurs socio-économiques sur les causes de la maladie et la nécessité d’adapter les stratégies de lutte contre le cancer au contexte local.

Pas de tempête mais du mauvais temps à La Réunion ce week-end

La zone suspecte suivie par Météo France au Nord des Mascareignes ne devrait pas atteindre le stade de tempête de si tôt et se déplacer directement vers le Nord-Est de Madagascar d’ici le début de la semaine prochaine. Sans qu’un lien soit fait avec l’activité cyclonique, les experts prévoient une dégradation de la météo à La Réunion à partir de dimanche. Une vigilance vents forts concernera la moitié Sud de l’île dès samedi après-midi.

Le SNJ se dit « ouvert au dialogue » avec les trois candidats au rachat du Quotidien de La Réunion

Avant que les 48 salariés du Quotidien ne soient consultés sur les trois offres de rachat déposées pour leur journal, il faudra au préalable que celles-ci soient déclarées recevables. Bien qu’aucun candidat ne prévoie de conserver le moindre journaliste, mais seulement d’en recruter un certain nombre après leur licenciement, le syndicat SNJ ne ferme pas la porte aux discussions avec les repreneurs.