Revenir à la rubrique : Faits divers

Des femmes et des enfants à bord du bateau intercepté au large de La Réunion

Peu avant 13H00 ce vendredi, les secours ont reçu un appel faisant état d’un bateau en difficulté au large de Saint-Philippe. Le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage prend alors le relais et coordonne ce qui s’apparente à une opération de sauvetage. Depuis le rivage en effet, un témoin de la scène semble […]

Ecrit par Zinfos974 – le vendredi 14 décembre 2018 à 16H57

Peu avant 13H00 ce vendredi, les secours ont reçu un appel faisant état d’un bateau en difficulté au large de Saint-Philippe. Le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage prend alors le relais et coordonne ce qui s’apparente à une opération de sauvetage. Depuis le rivage en effet, un témoin de la scène semble apercevoir des personnes agiter un miroir pour signaler qu’ils sont en difficulté. 

L’hélicoptère de la section aérienne de la gendarmerie se rend sur zone. Dans le même temps, la vedette de la SNSM de Saint-Pierre appareille du port de Saint-Pierre et prend le large, direction Saint-Philippe.

A l’approche du navire , les sauveteurs en mer ainsi que les gendarmes depuis l’hélicoptère aperçoivent une quarantaine de personnes à bord d’un bateau de pêche assez dégradé. A ce moment-là, selon une source officielle, l’état de vétusté du bateau ne laissait aucun doute sur la nature de l’embarcation. Tout le monde ayant en mémoire les précédents cas de marins interceptés en approche de La Réunion ces derniers mois. 

Leur situation ne nécessitant pas de sauvetage immédiat par la voie des airs ou d’un transbordement des passagers, c’est le remorquage du bateau vers le port  de la Pointe des Galets qui est l’option retenue. Une fois le pied posé sur le sol de La Réunion, les personnes à bord devront être entendues par la police aux frontières et éventuellement pris en charge par les secours au regard de leur état de santé. Nous apprenons également que des femmes et des enfants sont à bord de l’embarcation selon une source officielle. Ils sont en tout une quarantaine de passagers.

L’accostage de ce bateau avec probablement des migrants à bord, rappelle que La Réunion semble devenir une destination privilégiée de demande d’asile, comme cela a été le cas depuis le début de l’année avec des réfugiés sri-lankais. 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Rodéos urbains au Port : 10 motos saisies et détruites par la Police

Alors que depuis le début de l’année, une recrudescence des rodéos motorisés a été observée au Port avec pour conséquences deux accidents graves de la route, une opération menée par la Police ce jeudi a permis la saisie de 10 motos impliqués dans cette pratique illégale. Les deux-roues ont été détruits.

Soupçons d’emplois illégaux au cabinet de la Région : La stratégie d’enquête décriée par la défense

En début d’audience pour ce premier jour de procès, les 11 prévenus de la Région Réunion, dirigée par Didier Robert de 2010 à 2021, ont nié toute faute malgré les poursuites pour détournement de fonds, prise illégale d’intérêts et de recel après un contrôle de la Chambre régionale des comptes. L’enquête préliminaire a révélé des emplois potentiellement fictifs, des recrutements discrétionnaires et des rémunérations excessives. Les avocats de la défense contestent la procédure, arguant notamment de partialité et d’imprécision des motifs de poursuite.