Revenir à la rubrique : Faits divers

Déjà condamné pour meurtre, il agresse son frère au sabre

Un homme de 63 ans se tenait devant la barre du tribunal judiciaire pour des faits de violences avec arme. Il a assené un coup de sabre à son frère le 5 février dans la commune de Saint-Paul, lui infligeant une ITT de 2 mois.

Ecrit par 1167938 – le vendredi 11 février 2022 à 17H38

Un gramoune de 63 ans, blessé au bras droit et d’apparence frêle et fragile, devait répondre de faits de violences avec arme sur son frère. Ivre, il lui a porté un coup de sabre à la main. La blessure  a occasionné une ITT de 2 mois.

Le prévenu comparaissait en état de récidive. Dès le début des débats, le sexagénaire faisait valoir son droit à demander un délai pour sa défense. C’est là que cela devient intéressant, les apparences sont parfois trompeuses… 

Dans le cas d’un renvoi, le tribunal n’évoque pas le fond de l’affaire mais doit statuer sur le maintien ou non en détention provisoire du prévenu. Le casier judiciaire est souvent prépondérant. Dans le cas de Léonard C., c’est du lourd. S’il n’a été condamné qu’à quatre reprises, il a écopé de 20 ans de réclusion criminelle pour des faits de meurtre sur son épouse à qui il a porté un coup de sabre sur la nuque. Placé en détention provisoire en 2004, il a été jugé en 2006 puis reconnu coupable. Il est sorti de prison en 2018. 

Alors qu’il vit avec la victime chez ses parents depuis sa sortie, il a lui même demandé à rester en détention, indiquant que son frère vivait aussi avec eux. La présidente a fixé la date d’audience au 16 mars et le maintien du prévenu en détention. 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

St-Denis : Les parents dépassés frappent leur garçon avec le tuyau d’arrosage

Le père et la mère minimisent les coups portés régulièrement à leur marmaille de 12 ans avec une ceinture. Mais les constatations médicales sont sans appel. Un jour de février 2020, ils se sont, chacun à leur tour, particulièrement acharnés à cause d’un « trop-plein ». Si la famille semble désormais réunie, les prévenus ont tout de même été condamnés ce vendredi. Le père est derrière les verrous pour d’autres faits de violences.

Trafic de drogues de synthèse : Le psychonaute sévèrement condamné

Des substances psychédéliques par kilo importées par colis postal de Chine où elles sont fabriquées par des laboratoires ont inondé La Réunion. Ces cristaux qui imitent la cocaïne ou les amphétamines ne seraient pas de la drogue, selon un trentenaire rejugé à sa demande par la cour d’appel en novembre 2023. Celui-ci s’est réclamé de sa consommation personnelle et n’a pas manqué d’imagination pour justifier son train de vie. Mais il n’a pas convaincu la cour dont la décision tombe comme un couperet.

Trottinettes électriques : La police contrôle et verbalise

Ce jeudi matin, les policiers de Saint-Denis avaient dans leur viseur les propriétaires de trottinettes électriques. Comme indiqué sur la page Facebook de la Police Nationale de La Réunion, de nombreuses infractions ont été relevées et de nombreuses verbalisations ont été dressées.