Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Dehors, les Sri-Lankais: Allez vous faire massacrer ailleurs !

Ils ont du culot, quand même, ces Sri Lankais. Débarquer chez nous alors qu’on s’apprête, peinards, à s’en foutre plein la lampe. Ils vont nous couper l’appétit et nous la gâcher, notre fête, ces gnères ! On se prépare tranquillos à avaler quelques bribes de langoustes, une tranche de pâté créole ou ce qui y […]

Ecrit par Jules Bénard – le samedi 29 décembre 2018 à 18H10

Ils ont du culot, quand même, ces Sri Lankais. Débarquer chez nous alors qu’on s’apprête, peinards, à s’en foutre plein la lampe. Ils vont nous couper l’appétit et nous la gâcher, notre fête, ces gnères !

On se prépare tranquillos à avaler quelques bribes de langoustes, une tranche de pâté créole ou ce qui y ressemble, plus des toastées de foie gras, deux à trois (pas plus, attention au mauvais cholestérol !) 2 à 3 boudins blancs au Grand Marnier, une lichette d’oeufs de lump, une misère de champagne, un kilo de bichiques et quelques bonnes bouteilles de bordeaux (je préfère nettement le bourgogne), et voilà-t-y pas qu’ils viennent nous foirer notre plaisir… Les gueux !

Alors que nous sommes un pays pauvre. Bon Dieu lé farceur, non ? C’est vrai, l’INSEE le dit : 43% des Réunionnais vivent en-dessous du seuil de pauvreté. On ne dépense jamais plus de 500 euros par famille pour le réveillon. Ah ! C’est pas une preuve de notre misérabilisme, ça ?

Et voilà que des crève-la-faim, ne se résignant pas à mourir chez eux, viennent s’abriter chez nous.

Lors de l’éruption de 85, l’île s’est agrandie de 44 hectares. C’est pas tous les jours que ça arrive, non ?

Je sais, je sais, les points de vue sont inconciliables. D’un côté, les Créoles n’arrivent pas à trouver un logement décent. De l’autre, ces victime du sort et de l’ultra libéralisme, plus quelques autres réfugiés politiques, demandent asile. Doit-on détourner le regard ? Peut-on sans arrière-pensée leur dire : démerdez-vous, allez vous faire égorger ailleurs ? On n’est responsable de rien et surtout pas de votre petite santé.

Je sais que la France ne peut accueillir toute la misère du monde : c’est mathématique. Bon !… mais quand il y en a pour 15, il n’y en a pas assez pour 16 ? La Réunion, je le sais, vous le savez, ne sera jamais l’Eldorado que des « passeurs » véreux leur ont fait miroiter. Sont-ils responsables de leur propre naïveté ?

Ne me faites pas croire que nous sommes devenus, par pur égoïsme, une nation de gens au ventre plein et au coeur sec. Non ! Pas ça. Je vous en supplie…

Au moment précis où je vous écris (16h45, ce samedi), il pleut à verse sur Saint-Denis. Ben ça pleut aussi dans mon coeur et dans mes yeux. Car je n’arrive pas à admettre cet égoïsme, si profond qu’il incite des tas de « braves » gens à dire : Foutons-les dehors !

De Gaulle avait fait inscrire dans notre Constitution que « la France se veut terre d’asile ». L’a-t-on oublié ? L’Abbé Pierre doit s’en retourner dans sa tombe, de voir que nous serions ainsi devenus totalement imperméables à ce qui n’est pas nous-mêmes.

Souvenirs, souvenirs… Quand j’habitais à Mayotte, je me suis retrouvé à la rue. Un Mahorais, Ahamada Boinali, m’a recueilli. Il avait femme et enfants (6 enfants) et un salaire minable au service de l’Agriculture. Grâce à lui, j’ai mangé et dormi à l’abri. J’oublie ça ?

Rassurez-moi, vous qui avez encore de la tendresse à l’âme ; dites-moi que nous ne sommes pas devenus un peuple de gens au coeur desséché, des individus froids, insensibles, imperméables au malheur des autres. Dites-le-moi, je vous en supplie…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires