Revenir à la rubrique : Communiqué | Non classé | Société

Ce samedi, « marchons contre les violences sexuelles et sexistes »

Répondant à l'appel des associations féministes, Place Publique Réunion appelle à marcher ce samedi 25 novembre, à 16h à Saint Denis, contre les violences sexuelles et sexistes et répondant à l'appel des associations féministes. Le rendez-vous est fixé au jardin de l'Etat.

Ecrit par N.P. – le vendredi 24 novembre 2023 à 10H06

Manifestation contre les violences sexuelles et sexistes ce samedi

Le communiqué :

Aujourd’hui en France, 

1 Femme sur 6 fait son entrée dans la sexualité par un rapport non-consenti et non-désiré.

1 Femme sur 2 a déjà subi une violence sexuelle ou sexiste.

1 Femme sur 10 sera victime de violences conjugales au cours de sa vie.

1 Femme en situation de handicap sur 5 a été victime de viol.

1 Femme adulte sur 6 vit avec la mémoire de violences sexuelles subies dans son enfance.

En 2022, les violences conjugales ont augmenté de 15% portant le nombre de victimes à 244000. Parmi les départements qui ont enregistré le plus de victimes se trouve la Réunion, en cinquième position. Avec 13 femmes tuées en 2022, le nombre de féminicides n’a jamais été aussi élevé dans les Outre-mer. Aujourd’hui, en France, on dénombrait déjà 121 féminicides. 

Quand va-t-on enfin protéger les Femmes ? 

 Le féminicide est traité comme un homicide dans la législation française.

Il n’y a pas de distinction prévue par le Code pénal français et la réalité sociale n’est jamais prise en compte juridiquement. Aussi, nous avons encore des avocats qui utilisent la notion de “crime passionnel” dans leur plaidoirie… 

Il y a des défaillances dans notre système juridique national de surcroît : pour les féminicides, on trouve de fortes disparités de traitement en fonction du département de la juridiction. 

La volonté politique de mettre fin à toutes ses violences est-elle réelle ? 

Entre 2018 et 2022, on constate une augmentation de 83% des dépôts de plaintes pour violences conjugales. Cependant les moyens n’ont absolument pas suivi ; depuis 2018, l’Etat a augmenté de seulement 44,9 millions d’€ son budget de lutte contre les violences conjugales. Ainsi en 2023, on constate une baisse des dépenses de l’Etat par victime de violences conjugales de 26%.

Malgré une réaffirmation de prise en compte de la gravité de ces sujets à chaque élection, notamment par le Président, la loi du 28 Février 2023, visant à créer une aide d’urgence universelle pour les victimes de violences conjugales et qui était présentée comme une mesure phare par le gouvernement n’est toujours pas appliquée. 

Pourtant, des pays européens ont déjà fait des pas de géant comparé à la France. En Belgique, le 29 juin 2023, une loi nommée « Loi cadre #StopFéminicide » a été adoptée. Cette loi permet de définir le féminicide, de collecter des données statistiques, d’améliorer les droits et la protection des victimes, et prévoit des mesures de formation de la Police et des magistrats. 

Dans le cadre de notre programme européen, à Place Publique nous prévoyons de mettre en place un agenda européen de l’égalité Femmes-Hommes qui s’inspire de la clause de l’Européenne la plus favorisée. Ainsi nous souhaitons voir les lois européennes les plus favorables aux conditions de vie des Femmes être traduites en droit européen.

Mais ce n’est pas dans les ambitions d’Emmanuel Macron qui s’est prononcé contre l’inscription dans le Droit Européen d’une affirmation simple : “Un rapport sexuel sans consentement est un viol.” 

Alors que plus de 100 000 viols sont enregistrés dans l’Union Européenne chaque année, il est inconcevable que la France empêche une avancée majeure pour protéger les femmes !

Place Publique a lancé une pétition pour dénoncer le sabotage de la loi européenne contre les violences faites aux femmes. Nous sommes plus de 145 000 à l’avoir signée. Continuons ! Partagez-là et aidez-nous à exercer une pression massive sur Emmanuel Macron. Sa position doit changer.

Parce que l’urgence féministe est dans l’ADN de notre mouvement, nous serons mobilisés ce 25 novembre pour rappeler aux politiques que ces violences doivent cesser ! Marchez avec nous !

Christophe Estève

Secrétaire régional de Place Publique Réunion

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Eleanor va-t-elle faire le tour de La Réunion ?

La tempête Eleanor devrait réaliser une boucle entière autour des Mascareignes tout en se dissipant. Le système dépressionnaire doit d’abord transiter au Sud de La Réunion ce week-end sans apporter une dégradation « significative » de la météo, avant de remonter le long de la côte Est malgache, là où elle s’est formée.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial