Revenir à la rubrique : Communiqué

Autonomie alimentaire, logement… La Fédération socialiste s’exprime après la visite du ministre

La Fédération Socialiste de la Réunion s'exprime après la visite du ministre. Elle juge "regrettable que les acteurs sociaux et associatifs n’aient pas été suffisamment associés à cette visite".

Ecrit par Aurélie Hoarau – le lundi 24 août 2020 à 10H26

La visite du Ministre des Outre-mer Sébastien LECORNU a été l’occasion de plusieurs annonces, notamment lors des échanges avec les acteurs locaux. Au regard des circonstances actuelles et face aux enjeux sociaux, économiques et environnementaux de notre territoire, l’issue de ces rencontres doit désormais se concrétiser en actes forts pour restituer la confiance, en prenant en compte l’urgence de la situation.
 

La Fédération du Parti Socialiste de La Réunion a déjà alerté sur l’absence de traduction locale des mesures nationales. Ces applications non adaptées ne servent pas notre île et revêtent souvent un caractère inégalitaire et/ou injuste.
 
D’ailleurs, il est regrettable que les acteurs sociaux et associatifs n’aient pas été suffisamment associés à cette visite. Le constat de l’amplification des difficultés locales en raison de la crise COVID-19, que nous retrouvons au niveau mondiale, aurait été plus parlant. Rappelons que, le président de la Banque mondiale a annoncé ce jeudi que les conséquences de la crise de la Covid-19 pourraient concerner 100 millions de personnes supplémentaires dans l’extrême pauvreté. Ces sinistres prévisions vous obligent dès lors à un plan de soutien adapté à notre territoire et à notre environnement régional.
 
Sur le plan agricole, le Député Philippe NAILLET a rappelé l’importance d’un soutien fort à nos filières agricoles avec le besoin urgent de maintenir et d’honorer les budgets dédiés à la diversification comme annoncé par le Président de la République en fin d’année 2019 lors de son passage à La Réunion. La Fédération du Parti Socialiste, qui reste vigilante sur ce point, prend acte que Le Ministre s’inscrit également dans cette démarche en affirmant que la part du supplément du fonds CIOM fonds relevant du Ministère des Outre-mer était déjà engagée.
 
Le Ministre nous a également admis que notre territoire devait travailler à l’autonomie alimentaire. C’est une position que la Fédération de La Réunion partage et défend. Dans un environnement régional en croissance, nous devons donc amplifier notre production locale, dans un contexte de croissance démographique, afin d’assurer une sécurité alimentaire pour notre population. Il est urgent d’acter des fonds dédiés à ce constat et de lutter en faveur du développement local des filières de rendements et l’utilisation des friches.
La thématique du logement est également un axe majeur de développement et d’épanouissement humain que nous appelons de nos voeux. Alors que la demande de logement social reste relativement haute à la Réunion et le nombre de nouvelles constructions n’est pas à un niveau satisfaisant. Ainsi, de janvier 2019 à décembre 2019, le nombre de logements autorisés à la construction est estimé à 7 260 à La Réunion, en baisse de 4,2 % par rapport à la même période un an auparavant. Le besoin en rénovation est dès lors criant. Avec un taux de pauvreté de 40% dans notre île, une grande partie des familles réunionnaises est éligible à un logement social. L’INSEE de La Réunion rappelait en mai 2020 que les habitants de l’île vivaient deux fois plus souvent dans un logement sur occupé que la moyenne nationale.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] TikTok en Nouvelle-Calédonie : le blocage du réseau social n’est pas suspendu

Saisi par des associations et des particuliers, le juge des référés du Conseil d’État ne suspend pas le blocage de TikTok en Nouvelle-Calédonie. En effet, les requérants n’apportent pas d’éléments pour démontrer que ce blocage a des conséquences immédiates et concrètes sur leur situation et leurs intérêts, ce qui est une « condition d’urgence » nécessaire pour l’intervention du juge des référés. Dans un contexte où tous les autres réseaux sociaux et médias presse, TV et radio restent accessibles, et parce que ce blocage temporaire vise à contribuer au rétablissement de la sécurité sur l’archipel, le juge des référés rejette la demande des requérants.

RN2 de Saint-André : Accident dans le secteur de Petit Bazar

Sur la RN2 à Saint André, suite à un accident qui s’est produit dans le secteur de Petit Bazar, la route a été fermée à la circulation en milieu de matinée dans le sens Nord/Est avec une déviation par la bretelle de sortie de l’échangeur, et la RN2002. Un sur-accident est ensuite survenu. La route a finalement pu être rouverte à la circulation en fin de matinée.