Revenir à la rubrique : Faits divers

Assises : « L’ogre de St-Benoit » condamné à 30 ans de réclusion criminelle

Depuis mercredi, Guy Giron est dans le box de la cour d'assises pour avoir séquestré, violé et battu sa compagne et ses deux belles-filles. Jeudi après midi, l'avocate générale a requis une peine de 30 ans de réclusion criminelle à son encontre. Ce vendredi matin, il a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle avec une peine de sûreté des deux tiers.

Ecrit par 1167938 – le vendredi 25 février 2022 à 10H30

Guy Giron, 60 ans, devait répondre devant la cour d’assises de faits particulièrement sordides. Il est accusé d’avoir séquestré, battu et violé pendant sept années sa concubine et ses deux belles-filles. Il est en récidive pour avoir été condamné, en 1996, à 10 ans de réclusion pour le meurtre de la mère de ses cinq enfants. L’audience s’est déroulée de mercredi à ce vendredi en huis clos total sur demande des parties civiles. 

Guy Giron est accusé d’avoir pris en otage puis battu et violé ses deux belles-filles ainsi que leur mère. Les faits auraient duré sept années. En 2017, celui qui a été surnommé « l’ogre de Saint-Benoit » avait été mis en examen et incarcéré le temps de la procédure qui le mène aujourd’hui dans le box des accusés de la cour d’assises pour la seconde fois de son existence.

Jeudi en fin d’après-midi, l’avocate générale a requis une peine de 30 ans de réclusion criminelle assortie d’une peine de sureté des deux tiers. La plaidoirie de la défense s’est terminée jeudi soir. Les jurés sont entrés en délibération ce vendredi matin à la première heure et ont décidé de le condamner à 30 années de réclusion criminelle avec une peine de sureté des deux-tiers. 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Tentative de meurtre au carré cathédrale : Avant son jugement en appel, le suspect souhaite retrouver la liberté

Un acquittement pour tentative de meurtre « incompréhensible » selon le parquet général qui a fait appel de la décision de la cour d’assises prononcée en septembre dernier. Julien G. est poursuivi pour avoir planté une lame dans la carotide d’un touriste suite à une discussion animée sur fond d’alcool avec des touristes en décembre 2020 au centre-ville de Saint-Denis. Il souhaite attendre son nouveau procès en liberté.

Tentative de féminicide : L’auteur des coups de feu est décédé

Un drame s’est produit ce mercredi à Sainte-Marie aux alentours de 14 heures. Un quadragénaire a tiré sur sa compagne avec un fusil avant de retourner l’arme contre lui. La victime, âgée de 48 ans, a été transportée au CHU de Saint-Denis en état d’urgence absolue.  L’homme, gravement touché, est mort.

Maltraitance animale : Un individu interpellé et placé en garde à vue

Mercredi 28 février 2024, un individu défavorablement connu des services de police pour des faits de maltraitance envers les animaux a été interpellé. Il avait été filmé, en décembre dernier, alors qu’il frappait sa chienne avec un bâton sur son balcon. Placé en garde à vue, l’auteur devra répondre de ses actes devant le tribunal judiciaire, indique la Police Nationale de La Réunion sur sa page Facebook.

Ste-Suzanne : Les gendarmes mettent fin à une série de cambriolages

Le 26 février 2024, les enquêteurs de la Brigade Territoriale Autonome (BTA) de Sainte-Suzanne ont élucidé 4 cambriolages dont 3 concernant des écoles élémentaires. Les militaires de la compagnie de Saint-Benoit ont interpellé deux individus dont l’auteur principal a reconnu les faits.

Ste-Marie : Une femme gravement blessée par son compagnon

Un homme a tiré sur sa compagne à Sainte-Marie ce mercredi. L’individu s’est par la suite infligé une blessure. Les deux ont été transportés dans un état grave au Centre hospitalier universitaire de Félix Guyon à Bellepierre.