Revenir à la rubrique : Océan Indien

Antananarivo prend de la hauteur avec son téléphérique urbain

Les habitants d'Antananarivo pourront bientôt se déplacer en téléphérique. Andry Rajoelina espère redonner un second souffle économique et environnementale à la capitale de Madagascar.

Ecrit par N.P. – le dimanche 30 juin 2024 à 07H55

La capitale malgache Antananarivo s’équipe en solution de mobilité urbaine. Le premier essai technique de ce moyen de déplacement par câble a été effectué avec succès le 21 juin en présence du président de la République, du Premier ministre Christian Ntsay et de ministres.

Selon la présidence malgache, ce nouvel outil de transport en commun vise à améliorer la mobilité des habitants de la capitale, libérer les espaces publics de la saturation automobile et réduire la congestion urbaine.

« L’objectif de la construction du téléphérique est d’apporter une solution moderne et efficace aux problèmes de transport en commun et de congestion du trafic à Antananarivo. Les embouteillages causent chaque jour d’énormes pertes économiques et des effets négatifs sur l’environnement. En raison de la pollution de l’air qu’ils provoquent, ils affectent également la santé publique, notamment celle des enfants », a déclaré le président Andry Rajoelina. La promesse présidentielle annoncée pour les Jeux des îles d’août 2023 se concrétise petit à petit mais tout n’est pas achevé, notamment en raison de difficultés sur le foncier. La première des deux lignes prévues, baptisée « Ligne orange », est loin d’être achevée.

Cette ligne part du quartier d’Anosy, passe par Soarano, Antanimena, Ankorondrano, Ivandry et atteint Ambatobe. Ce parcours de 8,6 km comprend 7 stations, 51 pylônes et 198 cabines. Il faut environ 30 minutes pour aller d’Anosy à Ambatobe mais les cabines ne pourront accueillir les voyageurs que dans quelques mois.

Le téléphérique pourra accueillir entre 40 000 et 75 000 personnes par jour. Le coût d’un ticket de téléphérique se situe entre 3 000 et 5 000 ariary, avec la possibilité de souscrire à un abonnement mensuel pour les usagers réguliers.

Thèmes : Madagascar
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
22 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

27 nouveaux cas de choléra en une semaine à Mayotte, 142 morts aux Comores

Selon le dernier bulletin de Santé Publique France, le nombre total de cas de choléra recensés à Mayotte s’élève désormais à 193, avec l’apparition d’un nouveau foyer à Doujani comprenant 12 personnes malades. La situation s’avère encore plus dramatique sur l’archipel voisin des Comores où les autorités font état d’un bilan de 142 morts.

Un séisme de magnitude 5 sur l’échelle de Richter à environ 200 km de Rodrigues

Un séisme s’est produit ce lundi matin peu avant 8 heures (heure de La Réunion) au large de Rodrigues. L’épicentre se situe à 208 kilomètres à l’Est-Nord-Est de Port Mathurin, capitale, et à 10 kilomètres de profondeur. Le tremblement de terre a été mesuré à 5 sur l’échelle de Richter. La secousse a été ressentie sur l’île, selon Défi Media. Aucune alerte n’est pour l’instant en cours.

Avoir des relations commerciales avec l’Inde, c’est possible selon le Gopio

Actuellement en visite dans l’île pour animer des conférences sur l’Inde, le président de Gopio France, Rajaram Munuswamy, s’attache dans ses missions à Paris à fluidifier les relations commerciales entre entreprises indiennes et françaises. Ce jeudi 6 juin à 17h30, il donnera une conférence à Saint-Denis autour de l’économie indienne dans le cadre d’une expérimentation en cours menée par la CCIR en partenariat avec la Chambre de commerce de Chennai.