MENU ZINFOS
Société

Témoignage : "Après la sleeve, j'ai perdu du poids, mais aussi ma joie de vivre"


Carole Hoarau a certes perdu beaucoup de kilos, 80 % de son poids en quelques mois, mais à quel prix. Il y a deux ans, elle a subi une sleeve, une technique qui consiste à retirer un tiers de l’estomac. Si l'opération s'est bien passée, l'après se fait avec difficulté, tient-elle à témoigner.

Par PB - Publié le Dimanche 28 Février 2021 à 17:44 | Lu 18123 fois

Carole Hoarau, esthéticienne mais aussi animatrice à Télé Kréol, veut mettre en garde contre les risques de la sleeve gastrectomie
Carole Hoarau, esthéticienne mais aussi animatrice à Télé Kréol, veut mettre en garde contre les risques de la sleeve gastrectomie
Loin d’être miraculeuse la chirurgie bariatrique est une technique qui comporte des risques. L’opération s’inscrit dans un parcours et une préparation bien précise. Carole Hoarau s’est décidée après un malaise cardiaque. Ancienne mannequin ronde, la quadragénaire n’aurait jamais fait l’opération sans cette alerte médicale. "Ça s’est passé sans complication, à priori. La suite a été très difficile". 

Carole a respecté l’ensemble des recommandations de son médecin : manger liquide dans un premier temps puis ingérer de petites quantités; manger lentement et équilibré; éviter les aliments trop gras et trop sucrés ainsi que les boissons gazeuses. Sa perte de poids a été fulgurante. Mais Carole a également perdu "sa joie de vivre". Outre la perte de cheveux, des ongles et les dents fragilisés, elle décrit des douleurs et des reflux gastriques qui l’empêchent de dormir si par malheur elle s’est octroyée un petit plaisir gustatif. Fini le "riz-grain-cari", deux ans après l’opération impossible de déguster ces plats qui font partie de son ADN, son estomac ainsi réduit ne le supporte plus. 
 

Pour l'ex-mannequin plus size, les 4 points de cicatrice et les 2 heures d'opération ne doivent pas masquer les conséquences importantes
Pour l'ex-mannequin plus size, les 4 points de cicatrice et les 2 heures d'opération ne doivent pas masquer les conséquences importantes
Au delà du plaisir de manger, Carole regrette ces moments conviviaux et chaleureux passés à table.  "J’ai frôlé l’anorexie", confie-t-elle. D'ordinaire dynamique, joyeuse et sociable, "l’opération a changé ma personnalité, mon mode de vie", avoue celle qui fait du théâtre, est investie dans différentes associations et anime des émissions de télévision. "Il y a aussi le regard des proches qui pensent que je suis atteinte d’un cancer ou je ne sais quelle autre maladie". 

Carole doit prochainement subir une opération de la vésicule biliaire. Une conséquence possible de son rapide amaigrissement.  "Je vois dans le regard des gens qu'ils me trouvent plus belle, je suis flattée. Mais ce que je ressens au fond de moi personne ne le sait"
Carole doit prochainement subir une opération de la vésicule biliaire. Une conséquence possible de son rapide amaigrissement. "Je vois dans le regard des gens qu'ils me trouvent plus belle, je suis flattée. Mais ce que je ressens au fond de moi personne ne le sait"
Accepter son nouveau corps, sa nouvelle image

La douleur deux ans après est donc physique et morale. "Je regrette pas l’opération c’était pour sa santé. Je regrette mon ancienne image et ma joie de vivre". Carole veut donc alerter sur les conséquences de la sleeve. "Il y a un tabou sur l’après. Ce n’est pas un remède miracle. Beaucoup de femmes n’osent pas dire qu’elles se sont faites opérer parce qu’elles sont jugées. On a l’impression que c’est une solution de facilité. Il faut alors toujours se justifier, expliquer". 
 
Comme elle avait accepté ses rondeurs, Carole doit désormais accepter son nouveau corps et tous les changements que la sleeve a occasionnés. Pour se retrouver, l’ancienne mannequin est donc retournée à la photo, sa thérapie.




1.Posté par psy974 le 28/02/2021 18:23

Cet article est un témoignage et il faut le prendre en tant que tel. Quelques évidences :

- Carole n'a pas perdu 80% de son poids, heureusement (pour un poids de départ de 130 kg, cela ferait 26 kg à l'arrivée !). Généralement, la chirurgie bariatrique permet une perte entre 30 kg et 40 kg.

- Ecrire que la sleeve comporte des risques, c'est enfoncer des portes ouvertes ! TOUTES les interventions chirurgicales comportent des risques. C'est aux médecins, avec le patient, d'estimer si l'opération (sleeve ou by-pass) comportera suffisamment d'avantages pour prendre ces risques. Pour Carole, si elle a fait un accident cardiaque en raison de son obésité, il y a fortes chances que l'amaigrissement lui a sauvé la vie.

- Croire que l'amaigrissement "forcé" par la chirurgie bariatrique règle les problèmes psychologiques sous-jacents, c'est se leurrer soi-même. C'est d'ailleurs pour cela qu'il y a - en principe - un "avant" et un suivi "après" et des critères qui permettent ou non d'accéder à ces opérations.

- Les problèmes après l'opération de Carole font penser à un mauvais suivi (ongles, cheveux, reflux...). Je pense (j'espère) qu'elle a été prévenue qu'une chirurgie bariatrique nécessite des compléments vitaminiques à vie, tous les jours. C'est toute sa vie qu'il faut suivre les prescriptions, pas seulement dans les trois premiers mois, tel que décrit.

- Perdre sa joie de vivre (état dépressif ?) n'est pas du à la chirurgie bariatrique mais à des problèmes non résolus. Il est dommage que cet article laisse à penser que c'est l'amaigrissement qui créé des problèmes. Il les met parfois en évidence, oui...

- Croire que retrouver un poids normal va régler tous ses problèmes est une illusion. Systématiser le recours à la chirurgie est une erreur sociétale. Ce sont les modes de vie qu'il faut changer, avant tout.

- J'espère que d'autres témoignages vont suivre, pour ceux et celles dont la vie a été changée en bien ! et ils sont nombreux !!

2.Posté par Marie le 28/02/2021 18:46

Une Sleeve va de pair avec un suivi psychologique.
Votre histoire est malheureusement ou heureusement la vôtre pas celle des autres.
Mettre en garde ?
Je vous souhaite de mieux vous comprendre dans ce nouveau corps , au besoin n hesiter pas à consulter ( des fois ça peut aider )
COURAGE , toutes mes sincères pensées.

3.Posté par Zarin le 28/02/2021 19:22

Je mâche donc je perds du poids ! - La voie du shiatsu

4.Posté par mazuria le 28/02/2021 16:29

Si le but de cet article est de dissuader les gens: c’est vraiment médiocre. En sachant que ça aide à reprendre une vie plus saine et faire que sa santé se porte mieux, franchement ne plus boire de sodas et manger moins de riz grains, c’est pas la fin du monde. Pour les gens ayant des reflux gastriques suite à l’opération, ce n’est pas à prendre à la légère: s’adresser à son chirurgien pour trouver la solution adaptée.

5.Posté par titi le 28/02/2021 19:41

malheureusement ce qui sont pas confrontes a l obesite ne peuvent pas comprendre

6.Posté par Ironman974 le 28/02/2021 20:17

Il ne faut pas généraliser les choses.
On peut aussi trouver des patients opérés pour une chirurgie bariatrique qui ont vu leur vie changer (grossesse, amélioration de l'état de santé, de l'estime de soi...)
Il faut bien être accompagné durant ce parcours de 6 mois minimum avant la chirurgie et surtout en post-op.

7.Posté par Loic le 28/02/2021 20:31

Merci pr votre témoignage madame...
Vous êtes élégantes avec votre nouveau physique.
Bonne continuation

8.Posté par Jacques le 28/02/2021 22:16

80% n’importe quoi !!!

9.Posté par Olivier le 28/02/2021 23:05

La Rényon na tro pou bouré, lontan tout' domoun té mince. L'hypermarché a tout gâché avec des produits artificiels n'ayant aucune valeur nutritionnelle, la bouffe aujourd'hui est un poison

10.Posté par AlédiP. le 01/03/2021 07:35

'' 9.Posté par Olivier le 28/02/2021 23:05 ''
Ce n'est pas parce que tu vois une crotte de chien, que tu es obligé de le bouffer, c'est pareil pour les cochonneries vendu dans le commerce.

11.Posté par Fastandnogood le 01/03/2021 08:47

à respecté bla bla bla... de son médecin : manger bla bla bla...
Voilà pourquoi ! Pas besoin d'opération, il faut juste arrêter de bouffer de la merde

12.Posté par Mickaëla LOSSY le 01/03/2021 11:38

Je trouve cet article très tranché sur le sujet, ne laissant pas de place aux nuances que comportent cette chirurgie bariatrique. La sleeve est faite après demande du patient et surtout après un suivi plus ou moins long. La plupart des effets secondaires y sont évoqués tels que les RGO (remontées gastro-œsophagiens), l'aspect psychologique est méticuleusement abordé aussi, d'ailleurs concernant ce dernier point il est primordiale pendant le parcours que soit validé par l'équipe pluridisciplinaire le fait que le bénéficiaire de la chirurgie bariatrique soit solide psychologiquement et soit en pleine capacité de comprendre l'importance et les retombés de cette chirurgie. Cela reste vrai que l'on ne soit pas à l'abri d'effet secondaires non abordés pendant le parcours mais c'est un risque à prendre ou pas. La solution en cas de mal être post opératoire est peut-être de se rapprocher de l'équipe pluridisciplinaire et du psychologue en particulier. Je souhaite à cette dame de retrouver sa joie et au responsable de cet article d'être moins tranché sur un sujet qu'il ne maîtrise peut-être pas complètement.

13.Posté par Citoyen le 01/03/2021 11:57

Ces gens qui ne connaissent pas comment s'alimenter et l'existence du sport et qui mettent toute la faute sur la génétique ....
Si ils savaient ....

14.Posté par Atterré le 01/03/2021 17:59

Il y avait toutes sortes de maladies dans les camps de concentration : génétiques, endocriniennes (des "glandes" comme on dit chez nous !)... mais PERSONNE n'en ressortit obèse, voire même en léger surpoids. Donc l'excuse de la maladie est un alibi pour se dédouaner de ses mauvaises pratiques alimentaires et de son absence de volonté pour quel qu'exercice physique régulier ! ! !

15.Posté par TICOQ le 01/03/2021 18:20

Pour maigrir il faut :
Activité sportive régulière et encadrée + régime alimentaire stricte (fini le rougail saucisses) pendant plusieurs mois + boire minimum 3 litres d'eau / jour = perdez du poids en continuant à vivre presque normalement.

J'oubliais : il faut une bonne dose de volonté.

16.Posté par BinBin le 02/03/2021 04:32

ELETROCHOC.
je regarde tout autour de moi dans la vie quotidienne..me suffit à me contrôler.
MADAME REGARDEZ DU CÔTÉ DE MADAGASCAR
SA coûte pas un sou.

17.Posté par MICHOU le 02/03/2021 21:43

Bien que cette intervention ait permis d'avoir une solution de dernier recours pour sauver des personnes de la mort; cela reste pour moi une maltraitance de plus infligée à des gens qui souffrent déjà beaucoup et cela depuis longtemps parce que les labos ne s'intéressent pas vraiment au problème et les médecins vers qui on renvoie ne savent pas quoi faire, sinon ils l'auraient déjà fait?
Un phénomène de plus qui rapporte gros, sans humour douteux, au mépris de la détresse.
S'il existait une solution ou même des solutions, il n'y aurait non seulement plus d'obèses dans le monde parce que ce n'est un choix pour personne et puis ça se saurait.
Alors on affame, on agrafe, on vend des repas miraculeux, on vide les poches, on vend du rêve.
Il y a tellement d'autres étapes avant et des interventions qui étaient prises en charge et ne le sont plus parce que que maintenant on ne jure que par le bypass et autres.
Et tant qu'on aura des gens pour faire des commentaires odieux comme ceux que l'on peut lire ici, ça n'est pas gagné! Et quand les vêtements vendus seront adaptés et accessibles à tous, ça ira mieux, parce qu'aujourd'hui, quand on voit les offres sur toute l'ile et dans l'hexagone, ça fait frémir entre les tailles uniques et lt celles qui s'arrêtent , quand on a de la chance au 46.
Sinon c'est : vous êtes gros, vous ne pouvez qu'être en plus moches!
On voit trop de gens souffrir au quotidien toute une vie, et l'obésité ou simple surpoids mérite la même considération que pour un cancer, un diabète ou autre!
ON NE L'A PAS CHERCHE ON SUBIT!

18.Posté par Olivier le 04/03/2021 22:38

A post 10 Le problème c'est que les Réunionnais se font avoir par le marketing et bouffent de la merde quand même

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes