Revenir à la rubrique : Société

5ème édition du concours de la correspondance – Semaine 6

Il vous reste sept semaines pour rédiger une lettre à Charles Baudelaire.

Ecrit par Gilette Aho – le samedi 08 janvier 2022 à 18H00

Dernière ligne droite pour la cinquième édition du concours de la correspondance. Elle s’achève le 27 février 2022. C’est-à-dire qu’il vous reste sept semaines pour rédiger une lettre à Charles Baudelaire. D’ores et déjà nous avons reçus quelques-unes de vos contributions. Elles seront soumises à notre jury, présidé par l’historien Albert Jauze.

« Lancez-vous spontanément, sincèrement et revenez sur votre lettre pendant plusieurs jours » un conseil simple à mettre en pratique à toutes celles et ceux qui souhaitent y participer. Entre pouvoir et vouloir : seul le temps est notre allié.

Le temps qui fut l’allié de Charles Baudelaire. Un temps traduit par la mélancolie. Lui qui écrivait « la mélancolie est l’illustre compagne de la beauté » n’a eu de cesse de rédiger des poèmes et autres manuscrits (et aussi esquissé des dessins) autour de son « spleen », « son mal-être » vis-à-vis des femmes, de son existence. Vivait-il en permanence avec « une dépression » « un burn-out » qu’il tentait d’apaiser dans les bras des femmes ou encore avec des verres de vin ou de la drogue ?

Dans l’ouvrage d’Antoine Compagnon – Un été avec Baudelaire -, l’auteur relate la lucidité du poète face à la multitude de divertissements et à la mort de l’art dans les sociétés à venir… Un précurseur en la matière ? Un fou lumineux ?

Divers thèmes dans des chapitres courts (Baudelaire aurait probablement aimé ce petit livre rouge à rabat) dans lesquels Paris, les couleurs, les femmes, le miroir, le spleen se succèdent. Extrait :

Un homme épouvantable entre et se regarde dans la glace.
« -Pourquoi vous regardez-vous au miroir, puisque vous ne pouvez y voir qu’avec déplaisir ? »

L’homme épouvantable me répond : « -Monsieur, d’après les immortels principes de 89, tous les hommes sont égaux en droits ; donc je possède le droit de me mirer ; avec plaisir ou déplaisir, cela ne regarde que ma conscience. »

Au nom du bon sens, j’avais sans doute raison ; mais, au point de vue de la loi, il n’avait pas tort.

Il est possible d’écouter quelques extraits du livre « Un été avec Baudelaire » sur internet.

Charles Baudelaire, poète sensible à l’âme féminine, est le destinataire de la cinquième édition de notre concours de la correspondance.

À l’automne de sa vie, Charles Baudelaire nous interpelle :

De ce lointain séjour à Bourbon, je garde le souvenir de Dorothée, la belle affranchie « obligée d’entasser piastre sur piastre pour racheter sa petite sœur » ? Et la dame créole aux charmes ignorés ? Et la Malbaraise « grands yeux de velours ». Que sont-elles devenues ? Comment vivent les femmes aujourd’hui là-bas « au pays parfumé que le soleil caresse ? »

Nous vous invitons à vous rendre sur notre site afin de découvrir les conditions de participation à ce concours. La ville de Salazie est notre partenaire. Quel lien uni Baudelaire et Salazie ? Vous le saurez prochainement… 

Chaque semaine, nous publierons un article lié à cette nouvelle édition jusqu’au 27 février. N’hésitez pas à nous faire part de votre avis. http://aparmedia.wixsite.com/appel

Bonne semaine à tous et à bientôt.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Sakifo 2024 : “50% de notre programmation sera réunionnaise”

Pour son édition 2024, le Sakifo veut encore proposer du grand spectacle au public réunionnais. Si de grand nom de la musique francophone, comme Hamza, Grand Corps Malade ou IAM répondront présent, les artistes péis ne sont pas en reste, avec Danyel Waro, Lindigo ou encore TABA.

La Réunion est le département le moins sportif de France

Une étude de l’INSEE révèle que La Réunion est le département français qui pratique le moins d’activité sportive. Seul 50% des Réunionnais pratiquent au moins une activité physique par semaine. Comme partout, le nombre de licenciés est en baisse et les femmes restent minoritaires.