Economie

Le CHU de La Réunion clôture 2015 avec un déficit de l’ordre de 12 millions d'euros


Le CHU de La Réunion clôture 2015 avec un déficit de l’ordre de 12 millions d’euros. Un chiffre dans la norme de l’évolution nationale, selon le centre hospitalier. 

"Cette situation tenue par rapport au contexte national est d’autant plus à relever que le CHU de La Réunion est confronté à une situation exceptionnelle", indique le CHU par voie de communiqué, avant de citer notamment "Une activité clinique très dynamique, avec +4% en moyenne depuis 4 ans", "une ponction sur ses Missions d’intérêt général et d’aide à la contractualisation (-3,7 M€ sur 2011-2014)", "l’engagement à Mayotte" et le fait que "la Direction du CHU assume, depuis le 1er janvier 2014, la direction du GHER".
 
"Ces résultats ont pu être obtenus grâce à l’engagement des personnels et aux efforts de gestion constants mis en œuvre pour optimiser les organisations de travail, mutualiser les achats", précise le communiqué. "La Direction a su anticiper sur ce contexte 2015 national en engageant dès la mi-année un Plan de retour à l’équilibre (PRE) alors même que les conditions financières du CHU n’exigeaient pas l’engagement d’une telle mesure"
 
Pour le CHU de La Réunion, le taux moyen de la dette, de 2,4%, est remarquable, et "cette situation est très atypique au niveau ultramarin mais aussi national". Alors que jusqu’ici, contrairement à une bonne partie des CHU hexagonaux et aux autres établissements hospitaliers ultra marins, l'établissement n’a reçu aucune aide nationale a l’investissement, le communiqué précise qu'un soutien national complémentaire à examiner en Comité pour la performance des établissements de santé (COPERMO) a été demandé en début d'année 2016. 
Dimanche 1 Mai 2016 - 14:43
Lu 1698 fois




1.Posté par Eno le 01/05/2016 15:34
On voit que les gens ne tombent plus souvent malade ... Il y a plein de lits vides , inoccupés !

2.Posté par bouboul974 le 01/05/2016 16:55
a en vouloir de se faire plus gros que le bœuf, on fini par se faire éclater

3.Posté par contribuable attentive le 01/05/2016 17:17
Qui va oZer réduire les frais de fonctionnement de cette institution scandaleusement élevés ?

Qui va oZer réduire la masse salariale des créoles locaux qui perçoivent quasiment les mêmes avantages que les zoreils ( médecins et infirmières ) venus en renfort pour une durée donnée, et qui 20 ans après sont encore là, même certains pourtant âgés de plus de 70 ans qui perçoivent les congés bonifiés et tout et tout ?

4.Posté par rougailsaucisses le 01/05/2016 17:56
quelle entreprise peut se féliciter d'un déficit de 12 millions ?

5.Posté par Yabos le 01/05/2016 18:54
J'espère que le chef d'établissement et que le directeur financier vont être poursuivis en justice. Je me souviens d'un drh Réunionnais qui n'était en rien responsable et qui a été conduit à l'abattoir pour moins que cela. Ne soyons pas dupe, on nous expliquera que cela est normal et que tous les établissements sont dans cette situation. Sauf que, un cadre Réunionnais dans la même configuration a été mis au pilori . C'est cela l'histoire. Esclave tu as été, esclave tu restera s et sera puni. Ceci avec la bénédiction des politiques et syndicats Réunionnais. J'ai dit.

6.Posté par Socialiste le 01/05/2016 20:17
quelle entreprise peut se féliciter d'un déficit de 12 millions ?


Un chiffre dans la norme de l’évolution nationale, selon le centre hospitalier.


Voilà.


Ptdr

7.Posté par surcouf le 02/05/2016 06:19
Est ce que " l'engagement à Mayotte " signifie l' AME gratuite pour les clandestins qui ont plus de 3 mois de présence sur le sol français et les accouchements des anjouanaises à l'hôpital de Mamoudzou ? Parlons clairement, ça changera.

8.Posté par j-c C le 02/05/2016 11:18
La véritable question est : peut-on gérer une hôpital comme une entreprise ? Le but d'un hôpital est de soigner les gens, pas de faire du boni ! Qu'il y ait recherche d'équiper budgétaire OK, mais avant tout l'hôpital est un service public au service du citoyen et cela à un coût que l'ensemble de la population doit assumer, ou alors que reste t-il de la solidarité ??

9.Posté par le taz le 02/05/2016 11:58
c'est pas grave, c'est le couillon qui paye.
comme il paye pour les dégâts tous les soir place de la république.
comme il paye pour tout le gaspillage des gauchos en france.

10.Posté par polo974 le 06/05/2016 16:30
bah, si apavou paye ses cotisations et les pénalités de retard qui vont avec, il n'y a plus de trou...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales