Société

Avec son nouveau Conseil des Sages, St-Denis donne la parole aux seniors

Suite à l'attribution du label "Ville, Amie des ainés", par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la ville de Saint-Denis et la députée Ericka Bareigts ont procédé à l'installation officielle d'un Conseil des Sages ce lundi, afin de faire participer les seniors (de plus de 55 ans) aux décisions de la mairie. Composé de plus de 20 citoyens d'honneur du chef-lieu, le conseil pourra faire des propositions et donner son avis sur les actions concernant les seniors.


Avec son nouveau Conseil des Sages, St-Denis donne la parole aux seniors
Le bâtiment, les transports, la santé, l'emploi, la communication et l'information... La vingtaine de membres du Conseil des Sage de Saint-Denis aura désormais son mot à dire. "Nous devons prendre en compte l'enjeu du vieillissement et intégrer davantage les plus de 55 ans dans les décisions, affirme Ericka Bareigts, députée de la première circonscription, le label OMS a été obtenu, donc maintenant il faut le garder et le mettre en oeuvre".

En effet, les attentes d'une "ville, amie des ainés" sont un environnement favorable pour les seniors et une anticipation sur leurs besoins. Concrètement, les 25 membres du Conseil des Sages (dont 24 sont des citoyens d'honneur), ont formé quatre groupes de travail autour de différents thèmes: le bâtiment, les transports et le logement, l'inclusion sociale et l'emploi, la communication et l'information et enfin, le soutien communautaire et les services de santé.

Le rôle de ces "sages" sera consultatif et ils travailleront avec un cabinet d'études qui sera désigné dans les semaines à venir. Le Conseil des Sages aura ensuite un an pour produire des fiches d'actions, avant que ne commence, en novembre 2014, la phase de mise en oeuvre.

Parmi les citoyens d'honneur, des gérants, présidents d'associations, artistes... dont Thérèse Baillif, présidente du CEVIF (Collectif pour l'élimination des violences intrafamiliales). "Il a fallu tous ces volontaires bénévoles actifs pour mettre en oeuvre cette démarche", insiste la députée.

"Selon l'Insee, il y a de moins en moins de solidarité familiale, explique Ericka Bareigt, les seniors ne doivent pas devenir des exclus de la société. La problématique de l'isolement doit être traitée à travers ces différents thèmes".
Lundi 21 Octobre 2013 - 16:38
SH
Lu 842 fois




1.Posté par Donner la parole... le 21/10/2013 17:09
... ça évite souvent de donner des sous !

2.Posté par moi le 21/10/2013 22:37
6 mois avant les éléctions :

La jurisprudence en la matière permet d’établir quatre principes directeurs :
- l’antériorité. La collectivité peut continuer à communiquer via ses outils de communication (bulletins municipaux, site internet…), à organiser des manifestations, des cérémonies à partir du moment où ces dernières ont un caractère traditionnel et ne sont pas assorties d’actions destinées à influencer les électeurs (CC, 13 décembre 2007, Bouche du Rhône, 1ère circ.).

3.Posté par EMER le 22/10/2013 08:00
C'est juste avant les élections qu'on s'occupe de prendre l'avis des sages...

4.Posté par steph le 22/10/2013 10:14
Il y a des maires qui sont vraiment mal conseillés: on ajoute ce conseil des sage plus le tract actuellement distribué qui vante son bilan, plus quelques autres documents qui circulent et qui vantent son bilan. Soit Ce Maire fait exprès pour être innélégible, soit ses collaborateurs savent pas lire les textes de loi sur ce qui est interdit à 6 mois des municipales.

SI L'OPPOSITION JETTE UN COUP D'OEIL SUR TOUTE LA COM QUE FAIT GILBERT ANNETTE EN CE MOMENT IL Y A LARGEMENT DE QUOI L'ATTAQUER

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales