Faits-divers

Assises: Luciano Melchior nie avoir tué son bébé de 4 mois


Assises: Luciano Melchior nie avoir tué son bébé de 4 mois
Luciano Melchior, 24 ans, comparaît depuis hier devant la Cour d'Assises pour le meurtre de sa fille âgée de 4 mois, Luna, ainsi que pour des violences et menaces de mort proférées à l’encontre de son ex-compagne.

Dans ce dossier, deux versions s’opposent. Si le papa est poursuivi devant les assises, il nie farouchement les faits depuis le début. Il reconnait avoir été violent avec Cindy, la mère de son bébé, mais affirme que ce n’est pas lui qui a projeté l’enfant au sol. Hier matin, il affirmait à la barre ne pas devoir être le seul dans le box des accusés. Selon son avocate, le Bâtonnier, Maître Léopoldine Settama, il reconnait sa responsabilité pour avoir été dans l’appartement mais ce n’est pas lui qui a porté le geste fatal à la petite Luna. Selon l’avocate : "Il y a forcément l’un des deux qui l’a tué. Je ne connais pas la vérité, je n’étais pas dans l’appartement. Lui dit qu’il ne l’a pas tué. A moins qu’il avoue à la barre sa culpabilité, il y a un doute."

Le 27 janvier 2012, au Port, le jeune père de famille, sous l’effet de l’alcool et du rivotril, s’en prend violemment à sa compagne. Celle-ci aurait alors tenté de quitter l’appartement avec, dans ses bras, leur petite fille de 4 mois. Luciano aurait alors saisi l’enfant et l’aurait projeté au sol avant de partir. Transportée à l’hôpital dans un état comateux, la petite Luna succombera à ses blessures.

"Âgé de 24 ans, le papa en a déjà passé sept en prison"

Le passé du jeune homme ne plaide pas en sa faveur. Du haut de ses 24 ans, il a déjà 13 condamnations, et a passé sept ans de sa vie derrière les barreaux. Des inculpations pour violences aggravées avec armes. Un passé d’alcoolisme et d’addiction au rivotril. Il est décrit par les experts comme égocentrique, sans affect, l’agressivité à fleur de peau.

L’enquêteur de personnalité qui le suivait pendant sa conditionnelle décrit, lui, un homme souffrant de troubles du comportement dès l'école primaire mais un futur papa heureux, et un jeune homme qui a toujours répondu à ses convocations. Selon l'accusé, Cindy ne voulait pas du bébé. Elle aurait essayé de prendre une pilule avortive qu’il aurait jeté dans les toilettes. Elle se serait également donné des coups dans le ventre pour perdre le bébé.

La maman a déjà abandonné ses deux ainés !

Cindy, la maman, a grandi au sein d’un couple violent et alcoolique. A 15 ans, elle a son premier enfant, puis un second avec un jeune homme qui sera également incarcéré. Dans une déposition lue à l’audience (le témoin ne s’étant pas présenté), ce dernier dénonce l’abandon des enfants par leur mère. Ceux-ci vivent actuellement chez leur grand-mère qui a entamé une procédure pour en avoir la garde. Par ailleurs, la jeune femme a été condamnée, fin 2013, pour des faits de violences aggravées avec une arme.

Aujourd’hui les jurés devront déterminer si Luciano est un meurtrier. Maître Settama devrait plaider l’acquittement. L'avocate a habilement remis en cause l’expertise psychologique qui ne s’appuie que sur ce que les protagonistes racontent et non suffisamment sur les faits.

Cindy, en larmes à la sortie de l’audience, dit ne pas comprendre pourquoi il n’avoue pas et attend de la justice que Luciano soit puni sévèrement. Le verdict est attendu en fin de journée.
Vendredi 21 Février 2014 - 09:12
Emmanuelle Bouveret
Lu 1476 fois




1.Posté par marie le 21/02/2014 14:33


hum.... la mère n'est pas une donzelle sans défense semble t-il.

Charmants personnages.

2.Posté par iliade974 le 21/02/2014 19:42
Certes le pére a sa part de responsabilité... Mais il aurait fallu juger la mére aussi... !!!

3.Posté par Of le 22/02/2014 08:51
Une bande de dégénérés...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales