Faits-divers

Air Austral réclame la nullité de la plainte pour mise en danger d'autrui


La chambre d'instruction a examiné hier la demande des avocats d'Air Austral, qui souhaite déclarer nulle la plainte déposée il y a trois ans par un ancien pilote de la compagnie régionale, David Rocher. Ce dernier accuse Air Austral de mise en danger d'autrui, notamment lors du passage du cyclone Gamède en 2007.

Selon eux, la constitution de David Rocher en partie civile est irrecevable, car sur plusieurs séries de faits "il n'était co-pilote ni passager", affirment-ils, cités par nos confrères du Journal de l'île.

Concernant l'épisode de Gamède, où un avion d'Air Austral avait décollé en alerte orange dans des conditions très difficiles, les avocats rappellent que David Rocher, co-pilote au moment des faits, avait le pouvoir d'arrêter le vol comme indiqué dans le code de l'aviation civile.

La décision des juges sera rendue le 20 octobre prochain.
Mercredi 30 Septembre 2015 - 08:15
.
Lu 1827 fois




1.Posté par GIRONDIN le 30/09/2015 09:56 (depuis mobile)
Le pilote avait il son permis de piloter?

2.Posté par PATRICK CEVENNES le 30/09/2015 12:05
fukcd473
Le Cdb est "seul maitre à bord" après Dieu !
Je voudrais bien savoir ce qui motive ce pilote à mener cette croisade !
Accusez son employeur de "mise en danger", alors qu'il était le seul maitre à bord, est peu fort du café. Alors il serait bon qu'il nous explique alors pourquoi il a pris la décision de décoller !

3.Posté par JChretien le 30/09/2015 18:50
Seul maitre à bord mais salarié de la compagnie ......
on imagine la suite si il ne décolle pas !

Son employeur lui aurait surement collé une faute car il aurait du et pu le faire !

4.Posté par Moin la di le 30/09/2015 21:15
POURQUOI POST 3 PUISQUE QU'IL S'EST MIS EN FAUTE LUI MEME EN DÉCOLLANT
Tribinal lé pas bête on voit qu'il est quérulent , par contre si banna lavé pouak a li le jour Gaméde parce qu'il navé pas décollé car les conditions n'étaient pas réunies, ben la Zamais mi noré repris AA
mais si li attaque AA sur la di la fé raconté par un lotesse sa y marche comme ca canard
TRIBINAL VA DIRE

5.Posté par Aéroplane le 30/09/2015 21:40
Son employeur lui aurait surement collé une faute car il aurait du et pu le faire !


S'il cela n'a pas été fait, c'est probablement que le pilote a quand même dû demander confirmation quant au décollage, et y être plus ou moins forcé. Donc, ce pilote a raison quant à sa plainte. J'espère que la justice saura en tenir compte, car combien de vies, y avait-il dans l'avion à ce moment là ???

6.Posté par sissi le 16/01/2016 00:38
Alors, quelle a été la décision des juges ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales