Revenir à la rubrique : Communiqué

Vigicrues : La Rivière des remparts en vigilance jaune

Après le passage de Belal, ce mardi, le niveau des cours d'eau est repassé sous le seuil de vigilance jaune, à l'exception de la Rivière des Remparts.

Ecrit par N.P. – le mardi 16 janvier 2024 à 15H56
Capture d'écran vigicrues-reunion.re

Le point de Vigicrues Réunion :

Les conditions météorologiques s’améliorent après le passage du cyclone Belal. En conséquence le niveau des cours d’eau est repassé sous le seuil de vigilance jaune, à l’exception de la Rivière des Remparts.

Augmentation de la vigilance en JAUNE : rivière des Remparts.

Les précipitations prévues dans les prochaines heures ne devraient pas entraîner de hausse des niveaux des cours d’eau.
L’état maximum de la vigilance crues à La Réunion est jaune.
Risque de crue génératrice de débordements et de dommages localisés, nécessitant une vigilance particulière notamment dans le cas d’activités exposées et/ou saisonnières
Thèmes : Cyclone Belal
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Attaque de chiens errants dans la forêt de l’Etang-Salé : Des cages de captures disposées sur le site

Alors qu’une nouvelle personne a été mordue par des chiens errants dans la forêt de l’Etang-Salé, la CIVIS indique avoir mis en place un dispositif pour « sécuriser le lieu ». Depuis la première attaque au début du mois, 12 chiens ont été capturés par les agents de la fourrière.
Rappelons que La Réunion totalise à elle seule 20% des euthanasies pratiquées au niveau national, preuve s’il en est de l’urgence de modifier les comportements. De leur côté, les associations ne cessent de prôner la stérilisation et d’appeler à la responsabilité des propriétaires pour espérer endiguer le fléau.