Revenir à la rubrique : Sport

Rallye : Guerre d’attrition dans le Sud Sauvage

Thierry Law-Long a fait parler son expérience lors de la première course de la saison et s’est largement imposé lors du Rallye du Sud Sauvage. Une épreuve qu’il a dominée en évitant les nombreux écueils dans lesquels sont tombés la plupart de ses concurrents.

Ecrit par 2029353 – le lundi 22 mai 2023 à 05H48

Les cieux se sont ouverts et ont déversé des pluies diluviennes sur les routes de la Petite-Île ce samedi. Des conditions difficiles qui ont vu Thierry Law-Long tirer son épingle du jeu pendant que les autres équipages perdaient du temps dans des sorties de pistes ou à cause de problèmes techniques.

La bataille à trois tant attendue n’a finalement pas eu lieu. Stéphane Sam-Caw-Frève a notamment eu des difficultés à trouver les bons réglages pour sa Ford Fiesta MKI. Un extincteur défectueux lui a valu une pénalité et un retard. La journée de samedi était à oublier pour SCF.

Le pilote officiel de Ford Réunion a passé un week-end très difficile avec un problème au niveau du train arrière. Rien qui ne pouvait être réparé durant la course. Mais Damien Dorseuil et son nouveau copilote, Julien Hoarau, ont fini avec le sourire et l’ultime temps scratch, le premier de la carrière du navigateur.

La remontada s’achève dans les cannes

La série victorieuse de Stéphane Sam-Caw-Frève s’achève en ce début de saison. Lui qui a remporté les deux derniers rallyes de 2022 n’a pas pu mettre la pression sur Thierry Law-Long ce week-end. 

Après les déboires de samedi, SCF s’est remis sur le bon pied dimanche et a montré qu’il avait les armes pour se battre contre le quintuple champion de La Réunion. Il signe trois temps scratchs d’affilée et entame une remontée endiablée.

Le pilote revient sur le podium et menace même de prendre la deuxième place. Mais Stéphane Sam-Caw-Frève pousse trop fort et sort de la route. Sa Ford Fiesta finit dans un champ de cannes. Le public l’aide à reprendre la course mais il terminera 8e.

Une faute directe qu’il aurait sûrement évité s’il avait su qu’au même moment, son rival direct, Farouck Moullan, faisait lui aussi une erreur et suspendait deux roues de sa Polo GTI au-dessus d’un radier. Les spectateurs l’ont aussi aidé à repartir sans trop de dégâts et il a conservé sa deuxième position au détriment d’un SCF malheureux.

La prudence finit par payer

C’est finalement Giani Barret qui est monté sur la dernière place du podium. Un résultat qui paraissait inespéré à la fin de la première étape. Le pilote de la Skoda Fabia pointait à la cinquième place à près de trente secondes du trio de tête.

Il profite de la déconvenue de Stéphane Sam-Caw-Frève mais aussi d’une journée difficile pour Olivier Bardeur, vainqueur du rallye inaugural de la saison 2022. 

Pas de rétroviseur nécessaire sur la Polo-R

Pour un article sur la victoire de Thierry Law-Long, le Chinois Volant n’est que peu cité. C’est parce que sa performance n’est pas sans rappeler un Schumacher de 2002, un Vettel de 2013, un Hamilton de 2015 ou un Verstappen d’aujourd’hui. Le quintuple champion de La Réunion n’a jamais eu à regarder dans les rétros et s’est concentré sur une course maîtrisée d’une main de maître. 

Une réussite qu’il attribue en grande partie à son équipe qui l’encourage et l’aide à faire les bons choix de pneus. Ce qui a notamment été crucial samedi après-midi quand les pluies ont commencé à toucher Anse les Hauts et les Bas. La Polo-R a sillonné les routes de Petite-Île pendant que de nombreux concurrents se faisaient piéger sur des tracés tout juste humide et gras.

Des spectateurs gâchent une partie du spectacle

Le deuxième passage d’Anse les Hauts/Anse les Bas n’a pas pu se faire en condition de course. La faute à un groupe qui s’était installé sur une zone totalement interdite au public, signalée par des rubalises rouges doubles.

Les spectateurs avaient installé un chapiteau et ont refusé de se déplacer. La médiation de l’équipe de bénévoles, qui a même invoqué Bob Marley, n’a pas suffi.

Les forces de l’ordre sont intervenues pour apaiser la situation et la course a été suspendue. La pluie est arrivée par la suite et a chassé les spectateurs récalcitrants et mal placés.

L’ASA Réunion a annoncé sur ses réseaux sociaux qu’elle appliquerait cette saison une politique de tolérance zéro quant à ce type d’incidents.

Thèmes : Rallye
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Rallye : Meddy Gerville, leader du championnat pourrait ne pas finir la saison

Le crooner-pilote a remporté sa première victoire lors du Rallye de Petite-Île. Suite à l’abandon de Thierry Law-Long, Meddy Gerville prend la tête du championnat de La Réunion. Mais il explique ne pas avoir pour l’instant les fonds et les soutiens nécessaires pour participer à toutes les épreuves de l’année et tenter de décrocher le titre.

Rallye de Petite-Île : Meddy Gerville signe sa première victoire

Meddy Gerville s’est imposé sur le Rallye de Petite-Île ce dimanche à la faveur du premier abandon de Thierry Law-Long depuis 2018. Le crooner-pilote décroche la première place de la deuxième épreuve du championnat et prend aussi la tête du classement général.