Revenir à la rubrique : Santé

Prévenir les problèmes de santé publique à l’Entre-Deux

L'Association échange solidarité vacances (AESV) poursuit sur sa bonne lancée. Après les maladies cardio-vasculaires et l'obésité, ce sont les infections sexuellement transmissibles, la toxicomanie ou encore le suicide qui feront l'objet d'une nouvelle journée de sensibilisation, ce jeudi, à l'Entre-Deux. Présentation.

Ecrit par Ludovic Robert – le lundi 04 octobre 2010 à 17H27

L’association échange solidarité vacances n’en est pas à sa première. Après avoir organisé des journées de prévention sur les thèmes de l’obésité ou des maladies cardio-vasculaires, l’AESV réitère ses actions de sensibilisation et de prévention auprès de la population de l’Entre-Deux dès ce jeudi, de 9h à 12h30. Cette fois, ce sont certains problèmes de santé publique régulièrement observés localement qui seront mis en avant. Toxicomanie, suicide ou encore infections sexuellement transmissibles, autant de sujets d’importance pour le président de l’AESV, Dominique Grondin.

L’AESV veut « prendre les problèmes à la racine »

« Le but, en partant du constat que l’on peut faire sur le territoire, est de mettre la main à la pâte avec les différents services afin de prendre les problèmes à la racine« , explique le président de l’association AESV. « Il devient vraiment nécessaire de faire en sorte que les enfants et les adultes puissent disposer de tous les moyens pour se sensibiliser« , poursuit Dominique Grondin.

Des moyens rendus possible par la symbiose de plusieurs services au premier rang desquels SID’Aventure, l’Association Prévention Suicide (APS) qui tiendra un stand sur ce phénomène touchant souvent les jeunes, la Fédération régionale addictologie Réunion, l’Office municipal des animations globalisées ou encore les sapeur-pompiers de l’Entre-Deux. « Cette manifestation n’est qu’une étape dans le programme d’actions de notre association. L’essentiel étant d’informer mais surtout de prévenir les risques. D’ailleurs, c’est en lien direct avec l’infirmière du collège du village que nous avons convié des élèves à venir participer à cette matinée« , ajoute Dominique Grondin, qui compte bien respecter le programme que lui et son équipe se sont fixés.

Au delà du public et des curieux, la place de la Liberté accueillera le 7 octobre prochain des élèves de 3ème et 4ème du collège Le Dimitile. Fréquemment exposés aux premières lignes de la toxicomanie et des infections sexuellement transmissibles, ils auront aussi leur mot à dire et l’opportunité de parfaire leurs connaissances sur le socle d’un partenariat avec les acteurs de la santé et de la prévention de l’établissement scolaire.

Chaque problème de santé publique sera décliné en des ateliers bien définis. Ainsi, l’atelier relatif au suicide sera co-géré par l’Association prévention suicide. Quels sont les signes annonciateurs d’un suicide ? Peut-on se confier ? A qui ? Existe-t-il une solution face au souhait de mettre fin à ses jours ? Autant de questions dont les réponses seront apportées ce jeudi, à l’Entre-Deux.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Vaccin contre le chikungunya : Bonnes nouvelles pour Valneva

Valneva, une entreprise spécialisée dans les vaccins, a partagé des résultats encourageants issus de l’étude pivot de phase 3 pour son vaccin monodose contre le virus du chikungunya.
L’analyse menée six mois après la vaccination a confirmé l’innocuité et l’immunogénicité du vaccin chez les adolescents, renforçant les données positives initialement observées au 29ème jour post-vaccination.

Faute d’accord sur les NAO, la grève se poursuit à Cerballiance

Le mouvement de grève entamé jeudi au sein du groupe d’analyse médicale Cerballiance sera reconduit ce mardi 7 mai. Les syndicats FO et CGTR, qui réclamaient notamment 5% d’augmentation de salaire et l’obtention du 13è mois, ne sont pas parvenus à un accord avec la direction régionale lors de la clôture des négociations annuelles obligatoires (NAO).