Revenir à la rubrique : Santé

Prévenir les problèmes de santé publique à l’Entre-Deux

L'Association échange solidarité vacances (AESV) poursuit sur sa bonne lancée. Après les maladies cardio-vasculaires et l'obésité, ce sont les infections sexuellement transmissibles, la toxicomanie ou encore le suicide qui feront l'objet d'une nouvelle journée de sensibilisation, ce jeudi, à l'Entre-Deux. Présentation.

Ecrit par Ludovic Robert – le lundi 04 octobre 2010 à 17H27

L’association échange solidarité vacances n’en est pas à sa première. Après avoir organisé des journées de prévention sur les thèmes de l’obésité ou des maladies cardio-vasculaires, l’AESV réitère ses actions de sensibilisation et de prévention auprès de la population de l’Entre-Deux dès ce jeudi, de 9h à 12h30. Cette fois, ce sont certains problèmes de santé publique régulièrement observés localement qui seront mis en avant. Toxicomanie, suicide ou encore infections sexuellement transmissibles, autant de sujets d’importance pour le président de l’AESV, Dominique Grondin.

L’AESV veut « prendre les problèmes à la racine »

« Le but, en partant du constat que l’on peut faire sur le territoire, est de mettre la main à la pâte avec les différents services afin de prendre les problèmes à la racine« , explique le président de l’association AESV. « Il devient vraiment nécessaire de faire en sorte que les enfants et les adultes puissent disposer de tous les moyens pour se sensibiliser« , poursuit Dominique Grondin.

Des moyens rendus possible par la symbiose de plusieurs services au premier rang desquels SID’Aventure, l’Association Prévention Suicide (APS) qui tiendra un stand sur ce phénomène touchant souvent les jeunes, la Fédération régionale addictologie Réunion, l’Office municipal des animations globalisées ou encore les sapeur-pompiers de l’Entre-Deux. « Cette manifestation n’est qu’une étape dans le programme d’actions de notre association. L’essentiel étant d’informer mais surtout de prévenir les risques. D’ailleurs, c’est en lien direct avec l’infirmière du collège du village que nous avons convié des élèves à venir participer à cette matinée« , ajoute Dominique Grondin, qui compte bien respecter le programme que lui et son équipe se sont fixés.

Au delà du public et des curieux, la place de la Liberté accueillera le 7 octobre prochain des élèves de 3ème et 4ème du collège Le Dimitile. Fréquemment exposés aux premières lignes de la toxicomanie et des infections sexuellement transmissibles, ils auront aussi leur mot à dire et l’opportunité de parfaire leurs connaissances sur le socle d’un partenariat avec les acteurs de la santé et de la prévention de l’établissement scolaire.

Chaque problème de santé publique sera décliné en des ateliers bien définis. Ainsi, l’atelier relatif au suicide sera co-géré par l’Association prévention suicide. Quels sont les signes annonciateurs d’un suicide ? Peut-on se confier ? A qui ? Existe-t-il une solution face au souhait de mettre fin à ses jours ? Autant de questions dont les réponses seront apportées ce jeudi, à l’Entre-Deux.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Lise François ne sera pas candidate à l’Ordre des médecins face à son ex-conjoint qu’elle accuse de violences

Suite au refus de leur candidature par le Conseil départemental de l’Ordre des médecins, contre l’avis des instances nationales, le binôme constitué par les docteurs Lise François et Ramou Anandanadaradja avait formé un recours en suspension pour annuler la décision et faire reporter la tenue de l’élection prévue ce vendredi. Pour ces deux médecins, leur exclusion du scrutin est liée aux accusations de violences portées par Lise François à l’encontre de l’actuel président de l’Ordre Benjamin Dusang. Le tribunal administratif de Saint-Denis a rejeté son recours.

Une campagne de communication à l’occasion de la journée du don d’organes

Afin de marquer la Journée nationale de réflexion sur le don d’organes, la greffe et la reconnaissance du donneur qui aura lieu le 22 juin, le CHU de La Réunion, l’Agence Régionale de Santé La Réunion et l’Agence de la Biomédecine, en partenariat avec la Région Réunion, lancent une campagne de communication locale « Parlons don ! ». La Direction Générale du CHU et ses partenaires ont organisé une conférence de presse ce jour pour le lancement de cette campagne inédite.